Étiquette : Simone Weil

7 octobre 2022

Dieu, la science, les preuves : enfin !

Élevé dans une famille catholique où la foi ne se discutait pas, je me suis demandé, si, à l’âge de raison, je serais resté dans ma fidélité si un ami ne m’avait point fait découvrir les Intuitions préchrétiennes où Simone Weil critiquant la Bible Hébraïque, avec l’élection du seul peuple juif, n’avait démontré que le texte en était scandaleux, et que Dieu avait parlé à […]

Partager :
5 novembre 2018

« Au nom du peuple français ! »

À un adolescent qui découvre qu’un jugement est rendu au nom du peuple français, j’explique l’origine de la formule et sa présence, depuis 1848, sur le sceau officiel de la République, le très symbolique « Grand Sceau de France ».

Partager :
8 février 2017

Entretien avec Alexis Arette, auteur du livre Le Grand Malentendu

« On a combattu la religion au nom de l’intelligence, c’est aujourd’hui au nom de l’intelligence qu’il faut la défendre ! » (Raïssa Maritain) (Propos recueillis par Fabrice Dutilleul). D’un de vos précédents livres, vous auriez déclaré : « Si je l’avais écrit il y a 500 ans, j’aurais été bon pour le bûcher ! »… Et pour ce Grand Malentendu, même crime, même châtiment ? Si j’ai sous-titré le livre « le testament […]

Partager :
25 septembre 2016

Office des ténèbres : une somme et un argumentaire de combat

« Il se trouve que presque tout ce qui avilit notre pays s’est trouvé comme condensé dans la politique menée par la IVe et la Ve République. Et c’est avec elles, et contre leur malfaisance, que j’ai grandi, muri… et vieillis ! » Entretien avec Alexis Arette, auteur d’Office des ténèbres (Propos recueillis par Fabrice Dutilleul) Vous revenez donc sur votre engagement politique avec votre […]

Partager :
11 juillet 2016

Le partage de l’Europe en « zones d’influence » !

L’humanité passe par divers stades de conscience, et les religions n’échappent pas à cette règle. Dans la religion catholique, le stade de la « foi aveugle », héritière du judaïsme, a longtemps prévalu sur l’exercice de la raison, et la condamnation d’Abélard en témoigne, comme celle de Spinoza par la synagogue. Il a fallu attendre Léon XIII pour que la raison s’introduise visiblement dans l’Église, […]

Partager :