Étiquette : IIIe République

10 mai 2020

Mutation du mondialisme et réaction de Gaïa

Contribution de Georges Feltin-Tracol à l’enquête du site Synthèse nationale sur l’« après crise ». Co-fondateur et rédacteur en chef du site Europe Maxima, rédacteur à Synthèse nationale et à EuroLibertés, chroniqueur hebdomadaire du « Village planétaire » sur la web-radio de TVLibertés, auteur de plusieurs essais de géopolitique et d’histoire des idées dont Pour la Troisième Voie solidariste (Bouquins de Synthèse nationale), Georges Feltin-Tracol vient de diriger un travail collectif à paraître, une […]

Partager :
10 avril 2020

Pour le retour du politique

Il y a un aspect du problème que pose le coronomachin et qui n’est pas du tout exploré par nos médias, c’est bien celui du politique et son l’absence dans le concert viralo-pandémique. Mais, allez-vous me rétorquer, il n’y a que ça, les Macron, Philippe et consorts ne font que défiler à la téloche ! On notera à ce sujet l’étourdissant mutisme de l’opposition de […]

Partager :
8 décembre 2019

Élucubrations constitutionnelles

Au secours, Flamby revient ! On retrouve le calamiteux François Hollande dans les librairies avec un nouvel ouvrage, Répondre à la crise démocratique (Fayard – Terra Nova, 2019, 126 p., 14 €), une série d’entretiens sur le fonctionnement des pouvoirs publics en France. De ses cinq années passées à l’Élysée, François Hollande en tire une révision complète de la Ve République sans pour autant réclamer l’avènement […]

Partager :
13 février 2019

Presse écrite, radio, télévision… (02)

Le monopole de la liberté de la presse, même si « monopole » et « liberté » semblent antinomiques mais entrés dans le vocabulaire de la nouvelle religion morale démocratique, est toutefois peu à peu bien que confusément remis en cause encore du bout des lèvres. L’apparition de mouvements transversaux aux partis politiques moribonds traditionnels, l’émergence de nouvelles problématiques dues notamment à la mondialisation et à l’idéologie qui la […]

Partager :
8 février 2019

Presse écrite, radio, télévision… (01)

Cela pose une véritable question que d’associer la presse et l’idée de liberté. Ou plutôt de s’interroger sur la réalité du tandem presse/liberté. En effet, en dehors des premières antiques gazettes chinoises (Kin Pau) ou des Acta Publica romains, qui n’étaient que des journaux officiels de Cour ou des comptes rendus sénatoriaux, la presse en tant qu’organe privé d’information et de communication n’apparaît vraiment qu’avec […]

Partager :
17 mai 2018

Le nouveau cancer social français : l’islam djihadiste

La plaie de la IIIe République fut la radicale-maçonnerie, soit l’invasion par les sectaires du Grand Orient de l’État dominé par les radicaux, eux-mêmes fort peu soucieux d’améliorer le sort du bon peuple et prosternés devant leurs sponsors électoraux du milieu plutôt faisandé de l’industrie, du négoce et de la finance. Le cancer social était alors la corruption, contre laquelle des patriotes luttèrent vainement : on les […]

Partager :
26 mars 2018

Francophobie & anglophobie à travers les siècles

Entretien avec Louis-Christian Gautier, auteur de Francophobie & anglophobie à travers les siècles aux éditions Dualpha (Propos recueillis par Fabrice Dutilleul) « L’histoire des relations entre la France, royale, républicaine ou impériale, et les Anglo-américains est émaillée de nombreux conflits plus ou moins aigus, mais généralement minimisés ou carrément passés sous silence » Quels ont été les principaux antagonismes historiques entre la France et les pays anglo-saxons […]

Partager :
5 septembre 2017

Le vice intellectuel de ce que l’on appelle la gauche

Après l’échec de la sanglante révolution dite française et la terrible saignée de l’Empire qui fut son prolongement, le laïcisme mit pratiquement 100 ans pour reprendre le Pouvoir après la défaite de 1870, avec l’avènement de la IIIe République, menée par les diverses gauches et la maçonnerie.

Partager :
21 mars 2017

Au-delà de la présidentielle…

Quel que soit l’élu du mois de mai prochain, quelles que soient les forces sociales ou les officines idéologiques victorieuses, l’élection présidentielle a montré un mauvais visage et a pris une mauvaise tournure quant aux échéances qui attendent la France.

Partager :