Étiquette : Grande Guerre

29 janvier 2017

L’hypocrisie et la licence sexuelle du Net

Le scandale en nos jours de froidure intense (nous vivons, c’est bien connu, une « période de réchauffement climatique ») serait le silence, effectivement étonnant de la presse bobo-globalo-mondialiste de langue française, sur la condamnation par un tribunal britannique, en date du 14 décembre 2016, de l’affairiste Christophe Bejach – français par son passeport, cosmopolite par ses activités – pour pédophilie, apparemment passive.

Partager :
14 décembre 2016

Heurs et malheurs de la musique

  L’Hiver s’envole et les dominicaines de Fanjeaux nous ont offert un magnifique enregistrement pour le 40e anniversaire de l’école. Un programme musical de partitions composées par de grands musiciens français du XIXe siècle. On y trouve le magnifique Ave Maria de César Franck ou la peu connue Messe brève en l’honneur de sainte d’Anne de Ropartz. Un enregistrement destiné à financer un pèlerinage à Rome […]

Partager :
16 octobre 2016

La Belle époque vue par Jean Mabire

Par Jean Mabire. Il paraît qu’il faisait beau il y a juste un demi-siècle, en août 1914. Les illustrés nous ont rappelé ce que fut l’agonie de la Belle époque. Dans les champs de blé de notre vieille Europe tous les coquelicots avaient la couleur du sang. Mais cette guerre, surprenante et fratricide, n’était pas l’événement comme le crurent les soldats de Charleroi et de Verdun. […]

Partager :
18 juin 2016

L’An 1914 : la guerre dont tout le monde voulait

« La responsabilité de la guerre de 1914-1918 est largement partagée par tous les parlementaires qui, en tous pays, ont voté les crédits de guerre à l’unanimité »  Entretien avec le Dr Bernard Plouvier, auteur de La fin d’un monde. L’An 1914 : la guerre dont tout le monde voulait aux éditions Dualpha. (Propos recueillis par Fabrice Dutilleul)   Selon vous, la Grande Guerre aurait […]

Partager :
15 mai 2016

1914-1918 : quand le passé explique le présent

« Le passé explique le présent. Ainsi, (en 1914), l’Europe état alors au faîte de sa puissance. En s’entredéchirant – et par deux fois, le premier conflit ayant généré le second surtout via les différents « Diktats » imposés aux vaincus – on voit où elle est aujourd’hui tombée »

Partager :