Étiquette : Gay Pride

21 septembre 2019

Le musée d’Amsterdam débaptise le Siècle d’or

La stratégie visant à saper les fondements de la culture et de la civilisation européenne touche aussi les Pays-Bas et son fabuleux passé maritime. L’autoflagellation historique conduit désormais une institution amstellodamoise à s’attaquer à la dénomination « Siècle d’or ».

Partager :
29 juillet 2019

Procès en homophobie de la Pologne

Par Olivier Bault. Pologne – « Pologne : une gay pride attaquée par des ultranationalistes », titrait Le Figaro le 21 juillet pour illustrer une vidéo des moments les plus chauds publiée sur le site du journal le soir-même des troubles qui avaient agité la ville de Białystok, dans l’est de la Pologne, le samedi 20 juillet. Pour Le Monde, « Une Marche des fiertés LGBT à Białystok, bastion nationaliste en Pologne, vire au cauchemar » (titre […]

Partager :
7 septembre 2018

Monsieur le Président, les Gaulois vous disent… bien des choses

En cette fin d’été, après avoir traité les Bretons de Maffiosi, notre génialissime Président-Dictateur-Général s’en prend aux Gaulois, qu’il juge irréductiblement opposés à ses merveilleuses réformes. Analysons la chose ! Grand Timonier et sa Dame ont inauguré l’été, au Palais de l’Élysée, en transformant la Fête de la musique en gay-pride africaine. Libre à eux d’afficher leurs goûts. Mais certains Gaulois auraient peut-être vu avec plaisir […]

Partager :
21 janvier 2017

Reprendre le pouvoir musical

  En s’inscrivant dans la mémoire longue des peuples, la musique est un élément essentiel de leur identité profonde. Pendant longtemps le chanteur engagé ne s’est inscrit qu’à gauche, sa disparition marque bien une déroute, car la dictature culturelle de la gauche peine à masquer la vitalité des courants musicaux qui contestent son hégémonie. Pourtant les responsables des grands courants d’opposition, qu’ils soient politiques, associatifs, […]

Partager :
10 juillet 2016

Brexit : les inquiétudes d’Ankara

Pont entre Occident et Orient, la Turquie est décidément un cas géopolitique à part : à Istanbul, on se sent en Europe ; en Anatolie, en Asie. En France, il y avait les turqueries de Molière, tandis qu’à la cour des sultans ottomans, la langue française était de mise ; ce depuis l’alliance entre François 1er et Soliman le magnifique. Nos rapports plongent donc dans un lointain passé […]

Partager :