Étiquette : GAFAM

1 octobre 2019

Procéder à l’impeachment du Président Trump (suite)

Deuxième acte : provoquer un « rejet » de greffe massif contre la nouvelle administration Trump Trump résiste à un coup d’État semi-légal : drame en 3 actes 1/2 (suite) L’opération commence dès novembre 2016 dans les salons de l’hôtel Mandarin de Washington avec Nancy Pelosi, George Soros et un aréopage de financiers, qui se décline ensuite via l’administration Obama partante, les réseaux liés aux fondations Soros, les réseaux […]

Partager :
12 avril 2019

Le FIDESZ à l’assaut des GAFAM ?

par Raoul Weiss. Hongrie – Nous l’avons répété jusqu’à la nausée, mais repetitio mater studiorum : en récitant le mantra de la « conquête des médias hongrois par le FIDESZ », la presse libérale locale et internationale « oublie » systématiquement de préciser que le territoire conquis n’atteint pas la moitié du marché médiatique hongrois (alors même que le pouvoir du FIDESZ est assis sur une majorité numérique absolue des votants à […]

Partager :
17 novembre 2018

4e Forum de la Dissidence à Paris

Samedi 17 novembre 2018 4ème Forum de la Dissidence à Paris Le 17 novembre de 14h00 à 19h00 aura lieu la 4e édition du Forum de la Dissidence à Paris. Cet événement s’inscrit dans le cadre des grands mouvements de protestation prévus ce jour, Polémia mettra à disposition du public des gilets jaunes. « Face à la censure tous dissidents ! » Chaque jour qui […]

Partager :
26 juin 2018

Salto, l’alliance française anti-gafam

Un salto, nom ignoré des dictionnaires français, c’est un saut en italien. Et c’est bien un saut que veulent faire, TF1, M6, France Télévisions en essayant d’agréger leurs contenus en ligne. L’ombre de l’ogre Netflix Le géant Netflix, arrivé en France en 2014, effraie tout le monde. La chaine américaine des séries comptait déjà plus de cinq cent mille abonnés en France fin 2017 et annonce vouloir dépasser les deux millions […]

Partager :
6 janvier 2018

US go home !

Sous ce slogan, des millions de manifestants s’exprimaient régulièrement durant la « guerre froide ». Mais on l’entend toujours de Téhéran à Caracas et de Budapest à Harare, parce que les États-Unis soutiennent encore des oppositions ou des conflits armés dans de nombreuses régions du monde. Il y a déjà trois ans, lors d’un de mes séjours à Damas, un diplomate syrien me déclarait que « soit on […]

Partager :