Étiquette : Dominique Venner

27 juin 2018

“Ce que nous sommes”

CE QUE NOUS SOMMES. Aux sources de l’identité européenne   « La lecture de ce livre une fois achevée, on mesure combien Europe rime avec civilisation. » BVoltaire   « Ce que nous sommes propose une synthèse de ce qu’est notre civilisation européenne et avance des pistes pour renouer avec « l’Être des peuples » contre « l’Avoir des marchands » et en finir avec […]

Partager :
26 février 2018

« Tout nous fait tourner notre regard vers l’Europe »

Propos recueillis par Thierry Durolle. Europe Maxima : Pouvez-vous vous présenter ? Qu’est-ce qui vous a amené à vous investir (méta)politiquement ? Gwendal Crom : Je me nomme Gwendal Crom, j’ai la trentaine, je suis ingénieur et journaliste de formation. Je me suis investi métapolitiquement après la mort de Dominique Venner. Le destin a voulu que le jour du sacrifice de l’auteur du Samouraï d’Occident, je sois au Japon en […]

Partager :
4 février 2018

Le testament d’un Européen

En 1964, les Éditions de la Table Ronde publient Le testament d’un Européen(1). Le titre de cette formidable fresque historique européenne revient à l’éditeur. En effet, l’auteur, Jean de Brem, avait été assassiné par des flics, quelques mois plutôt, le 18 avril 1963 dans le Ve arrondissement près du Panthéon et de la Montagne Sainte-Geneviève.

Partager :
29 juin 2017

Un samedi européen à Paris

  par Bruno Lain. Le 17 juin dernier s’est tenu dans le XIIIe arrondissement de Paris une réunion de travail à l’initiative du laboratoire d’idées paneuropéen Eurhope, animé par Gabriele Adinolfi. Divers invités expliquèrent pourquoi « Une autre Europe est impérative ».

Partager :
23 mai 2017

Métaphysique de la mémoire

A l’occasion du quatrième anniversaire de la mort de Dominique Venner, nous publions l’éditorial du numéro 40 de La Nouvelle Revue d’Histoire paru en janvier 2009. C’est un texte fondamental intitulé « Métaphysique de la mémoire ». Au delà des vicissitudes de la vie politique, l’auteur nous appelle à « cultiver notre mémoire, la transmettre vivante à nos enfants et méditer sur les épreuves que l’histoire nous a […]

Partager :
21 mars 2017

L’Europe sous le bouclier d’Achille

La 3ème édition  du colloque annuel de l’Institut Iliade, école de formation identitaire fondée à l’initiative notamment de Jean-Yves Le Gallou, Philippe Conrad et Bernard Lugan, afin d’honorer les Mânes de Dominique Venner suite à son sacrifice volontaire destiné à éveiller la conscience européenne assoupie, s’est réunie ce samedi 18 mars, mois du dieu guerrier. Cette année était placée sous l’angle de la transmission de […]

Partager :
6 mars 2017

« Européens : transmettre ou disparaître »

ans le monde qui vient, pour continuer à exister, il faudra plus que jamais savoir qui l’on est et d’où l’on vient. En France même, le combat politique et celui des idées est un « combat de civilisation ». Ce qui se joue, c’est la nécessité pour les Français et les Européens de renouer avec le fil de leur tradition, que Dominique Venner définissait comme « ce qui […]

Partager :
7 octobre 2016

Le déclin de l’Europe et l’anesthésie des nations

Les 98,33 % de NON à la politique de répartition par quotas d’accueil obligatoire de migrants imposée par Bruxelles au mépris des représentations nationales – en l’occurrence, celle du Parlement hongrois – ne doivent pas faire illusion. Avec un taux de participation de 43,35 %, le résultat ne peut, tout simplement, être pris valablement en compte.

Partager :
24 septembre 2016

Où va l’histoire (de l’homme) ?

Il n’y a qu’une chose qui ne soit pas très pertinente dans le livre d’entretien du professeur Rémi Brague avec Giulio Brotti, c’est le titre. Il ne s’agit pas de savoir « où va l’histoire ». Car l’histoire n’est pas un véhicule, c’est le réseau même des routes possibles. C’est la carte. Il s’agit de savoir, non où va l’histoire, mais où va l’homme.

Partager :
21 septembre 2016

Primaire à LR : le plus à droite d’entre eux

La primaire du parti Les Républicains n’est, rappelons-le, malgré la présence du PCD (Parti chrétien-démocrate) à travers la présence de son président, Jean-Frédéric Poisson, qu’une primaire d’un parti de droite. L’expression retenue par les médias bienveillants de « primaire de la droite et du centre » n’aurait eu de valeur qu’en cas de présence participative de représentants de l’UDI (Union des démocrates et des indépendants) de Jean-Christophe […]

Partager :