Étiquette : André Malraux

22 février 2021

De Buraq la monture de Mahomet à Veillantif le cheval de Roland

Curieuse époque qui veut que, évoquant le destin incertain d’une France chancelante, l’ombre tutélaire de l’homme de Colombey se mette à hanter les studios et les plateaux du monde médiatique. De Gaulle est devenu le lubrifiant miracle qui permettrait de faire tourner rond les engrenages encrassés d’une République en marche… mais à cloche-pied. À entendre certains le général serait l’avatar de Buraq le merveilleux cheval […]

Partager :
12 juillet 2017

Mon Panthéon est décousu

C’est fou cette propension qu’ont les gens à prétendre honorer des personnes qui ne leur ont rien demandé. J’imagine volontiers que cette malheureuse Simone Veil (pas la philosophe, l’autre), n’avait pas imaginé une seule seconde finir sa vie au Panthéon. Encore moins que l’on imposât à son mari de la rejoindre dans ce lieu où l’on côtoie le meilleur comme le pire. Il est dans […]

Partager :
29 novembre 2016

Le retour de l’esprit

On a faussement prêté à André Malraux la déclaration que le « XXIe siècle serait religieux ou ne serait pas ». Il l’a démenti. Mais il avait bien écrit quelque chose d’approchant, à savoir : « La tâche du prochain siècle en face de la plus terrible menace qu’ait connu l’humanité va être d’y réintégrer les dieux ! »

Partager :
5 octobre 2016

De l’énarchie à la planètocratie via l’eurocratie

Les programmes de précampagne des postulants à l’élection présidentielle offrent parfois quelques surprises. Il en est ainsi pour celui de Bruno Le Maire. Cet énarque distingué préconise ni plus ni moins que la suppression de la prestigieuse école qui l’a formé sinon formaté. « Chiche ! » s’écrient de nombreux malveillants.

Partager :
11 juillet 2016

Le partage de l’Europe en « zones d’influence » !

L’humanité passe par divers stades de conscience, et les religions n’échappent pas à cette règle. Dans la religion catholique, le stade de la « foi aveugle », héritière du judaïsme, a longtemps prévalu sur l’exercice de la raison, et la condamnation d’Abélard en témoigne, comme celle de Spinoza par la synagogue. Il a fallu attendre Léon XIII pour que la raison s’introduise visiblement dans l’Église, […]

Partager :