10 juin 2016

Le couteau suisse est une arme !

Par Euro Libertes

par Frank Leutenegger, 5 juin 2016.

Le Conseil fédéral a modifié l’ordonnance sur les armes (OArm), avec entrée en vigueur au 1er juillet 2016. Dès cette date, tous les couteaux pliants avec lame de plus de 5 cm (et plus de 12 cm de longueur totale) seront considérés comme des armes, soumises à la loi. Le couteau le plus célèbre du monde.

Dès lors, certaines questions se posent :

– devra-t-on demander un permis de port, pour trucider un saucisson ou décapiter une bouteille ?

– les militaires seront-ils au bénéfice d’une dispense spéciale ou courront-ils le risque de se voir amender par la maréchaussée et de se faire confisquer l’outil, juste au moment où ils estimaient la trajectoire d’une grenade à fusil ?

– les boutiques hors taxe des aéroports devront-elles demander (par exemple) à un émir un contrat entre particuliers ?

– les innombrables boutiques pour touristes du pays devront-elles faire de même ?

– quelle sera la sanction pour le port illicite (sans preuve d’un danger tangible en provenance du saucisson) d’une telle arme ?

– enfin, pour se mettre en conformité avec l’UE, ne faudrait-il pas classer l’objet en catégorie C, avec déclaration obligatoire de tous les exemplaires en sa détention ?

Ce ne sont là que quelques questions, parmi des dizaines, que le citoyen suisse – et tous les visiteurs de notre pays – peuvent se poser. Je suis sûr qu’il y en aura bien d’autres. Une, par exemple: Victorinox et Wenger ont-ils été consultés… informés ?

Il s’agit d’une modification de l’OArm, qui est de la compétence du Conseil fédéral (entendez de la police fédérale, les « sages »se sont contentés de signer). Il n’y aura donc pas de contrôle du parlement ou du peuple.

Seront également interdite les munitions à grande capacité de perforation. Une nouveauté insidieuse, là aussi: la possession de ces munitions est désormais également interdite. Cela veut dire que si on découvre chez vous de vieille cartouches expansive, ou une THV de collection, vous êtes un criminel, au même titre que les charmants garçons qui ont animé le Bataclan ou les rues de Bruxelles.

Notre pays est en train de devenir fou et de faire la course avec les plus tarés des Européens pour le titre de pays le plus djihad-compatible.

La situation devient réellement grave et les vrais Suisses (s’il en reste) devraient commencer à se bouger.

À propos, avez vous signé la pétition « Pour un port d’armes citoyen »? C’est peut-être le seul moyen qui reste pour pouvoir piqueniquer tranquillement cet été !

Publié en collaboration avec lesobservateurs.ch.