9 juin 2018

Allemagne: un médecin dénonce les « touristes du médical »

Par Euro Libertes

Un médecin en Bavière a maintenant quitté son emploi dans un centre pour réfugiés. Il en avait marre de traiter les demandeurs d’asile qui sont toujours davantage des touristes du médical. Comme il l’a dit au site d’informations Zeit : « Il y a des gens qui viennent ici et qui veulent du Viagra. »

Nouvelle dentition ou hanche artificielle

Certains, qui prétendant être requérants d’asile, ont demandé une nouvelle prothèse ou une nouvelle hanche artificielle. Ils arrivaient « normalement » dans la salle de traitement (Nd Schwarze Rose: Rien ne laissait présager qu’ils étaient souffrants.) puis se plaignaient d’une douleur intense, pour laquelle ils avaient urgemment besoin d’analgésiques.

Cinquante pour cent des réfugiés font des demandes de ce genre, estime le médecin, qui a arrêté son travail dans le centre pour réfugiés de Deggendorf à la suite de tels incidents.

Les réfugiés ne sont ni menacés par la guerre ni par la persécution

Là où il soignait autrefois des blessés et des enfants émaciés, il est maintenant harcelé par des touristes du médical à la recherche d’une nouvelle hanche. Le centre de Deggendorf accueille des demandeurs d’asile originaires de Sierra Leone et d’Azerbaïdjan. Ils ne sont menacés ni par la guerre ni par la persécution.

Le médecin n’a pas voulu divulguer son nom aux médias, pas dans cette société excitée dans laquelle il a l’impression que personne n’écoute l’autre, surtout quand il s’agit de réfugiés.

Dossier médical parfait provenant leur pays natal

Les gens qui se prétendent demandeurs d’asile, mais qui sont en vérité des touristes du médical, seraient au courant à quel point les procédures sont lentes ici (Nd Christian Hofer: Le médecin fait sans doute référence à la lenteur des procédures d’asile qui leur permet de rester et de se faire soigner pendant le temps du traitement administratif de la demande), “et ils croient que dans l’intervalle ils peuvent se faire traiter par des spécialistes allemands”, raconte le médecin au journal Die Zeit.

Les requérants d’asile auraient fourni des dossiers médicaux détaillés et parfaitement entretenus provenant de leur pays natal, puis exigeraient une nouvelle hanche ou une opération pour un disque intervertébral.

Menacé avec un couteau

Lorsqu’on leur refusait ce traitement, certains seraient même devenus agressifs: un patient a jeté une chaise sur l’un de ses collègues et l’a menacé avec un couteau deux jours plus tard.

Source (Traduction libre Schwarze Rose pour LesObservateurs.ch).

Nos remerciements à Marylin 

Rappels:

Autriche. Un ex-bénévole déclare: « Les réfugiés demandaient des articles de marque. Ils obtenaient tous les soins médicaux. Un Turc m’a lancé que bientôt ils commanderaient ici. »

Article paru sur le site LesObservateurs.ch.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99