22 juin 2020

Affaire Fillon : un putsch médiatico-politique ?

Par Euro Libertes

L’HEBDOMADAIRE LE POINT VIENT DE RÉVÉLER QUE L’ANCIENNE CHEFFE DU PARQUET NATIONAL FINANCIER AURAIT SUBI DES “PRESSIONS” LORS DE L’ENQUÊTE SUR LES SOUPÇONS D’EMPLOIS FICTIFS VISANT FRANÇOIS FILLON, EN 2017. DES PRESSIONS QUI SERAIENT VENUES DE L’INSTANCE DE TUTELLE, LE PARQUET GÉNÉRAL.

Éric Zemmour a commenté cette information lors de l’émission Face à l’info sur CNews le 18 juin en parlant de « putsch médiatico-politique ».

FranceInfo précise que l’ancienne procureure « explique avoir reçu de sa hiérarchie “des demandes de transmission rapide” sur les actes d’investigation ou les auditions réalisées dans le cadre de cette enquête, dans des délais inhabituellement courts et en nombre particulièrement important ».

La magistrate, maintenant à la retraite, a parlé des « pressions » subies par son chef hiérarchique, la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui elle-même dépend de la chancellerie donc du garde des Sceaux. Eliane Houlette évoque les « très, très nombreuses demandes » qui plus est « d’une précision ahurissante … ressenties comme une énorme pression ».

Eliane Houlette indique même avoir été « convoquée » au parquet général le 15 février 2017 pour accélérer les choses. Qui exerçait l’autorité de tutelle du parquet général en février 2017 ? Le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas. Le même Urvoas qui a transmis entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2017 des informations judiciaires à un ex-député LR, rallié à LREM. Le même qui a été condamné en septembre 2019 pour ces faits par la Cour de justice de la République à un mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende. Une peine légère judiciairement, très lourde moralement.

RETOUR SUR NOTRE COUVERTURE MÉDIATIQUE DE L’ÉPOQUE

En 2017, l’OJIM présentait la couverture médiatique de la campagne électorale présidentielle qui avait lieu cette année-là. Une campagne qui avait pris des airs de chronique judiciaire. Nous rappelions également le calendrier des événements qui ont rythmé l’élection présidentielle et les élections législatives.

Il nous a paru intéressant de rappeler à nos lecteurs l’éclairage que la chronologie des événements de cette campagne électorale peut apporter : inertie dans les poursuites judiciaires pour certains, célérité tout à fait remarquable pour un autre. Ceci peut peut-être expliquer cela…

Article paru sur le site de l’OJIM.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99