17 avril 2020

Une mairie de Prague déboulonne un monument

Par Euro Libertes

Par Héléna Dvorskà.

Le 3 avril, la mairie du 6e arrondissement de Prague a fait enlever de son piédestal la statue du maréchal soviétique Ivan Konev. La décision avait été prise par le conseil municipal en septembre dernier. Ivan Konev commanda les troupes de l’Armée rouge qui libérèrent Prague des nazis en 1945. L’ironie veut que, lors de l’assaut de la ville, il ordonna de ne pas utiliser d’artillerie lourde pour préserver les monuments de la capitale tchèque.

La statue maréchal soviétique Ivan Konev déboulonnée…

La statue maréchal soviétique Ivan Konev déboulonnée…

Le démantèlement des statues à la gloire des soldats et responsables  soviétiques est devenu un élément d’une campagne politique dans plusieurs États est européens. En faisant cela, des politiciens cherchent à se débarrasser du passé communiste de leur pays et capter des voix de l’électorat, notamment celles de la jeunesse. Eux, les jeunes, aimeraient vivre dans une Europe démocratique et libérale. Mais sont-ils vraiment prêts ? En effet, les valeurs européennes ne se limitent pas à la liberté, mais incluent aussi la responsabilité envers le passé, quels que soient ses pages sombres.

La démocratie encourage la préservation du patrimoine historique. La tyrannie, par contre, ne tolère aucun rappel du passé controversé. Or, les Tchèques semblent ne pas encore réaliser cela.  Bien que le président, Milos Zéman, ait fustigé la décision des autorités municipales de la région de Prague-6, le ministère tchèque des Affaires étrangères s’est déchargé de toute responsabilité en mettant de l’huile sur le feu dans les relations avec la Russie. Il est impossible d’imaginer une telle réaction du Quai d’Orsay si la mairie du 8e arrondissement de Paris avait décidé d’enlever le Monument du Corps expéditionnaire russe.

Malheureusement, l’incident lié à la statue du maréchal soviétique à Prague a démontré l’incapacité de la société tchèque d’embrasser les valeurs européennes essentielles. La lutte contre des fantômes empêche les Tchèques d’avancer. Voici donc une solution simple : au lieu de tourner la colère contre un objet en bronze, il faut apprendre à pardonner et accepter le passé.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99