5 février 2018

C’était en février

Par Richard Dessens

Que s’est-il passé en Europe un mois de février ? L’occasion de se rappeler ou de commémorer les évènements importants qui ont marqué l’Histoire de l’Europe, dans sa grandeur autant que dans ses crises et ses malheurs.

Les fêtes « nationales » tout d’abord :

Estonie : 24 février. Comme ses voisins la Lettonie et la Lituanie, l’Estonie célèbre, lors de sa fête nationale, l’indépendance qu’elle a obtenu en 1918. En 1940, l’Armée Rouge envahit le pays, avant d’être chassée par les troupes allemandes, qui s’y installent de 1941 à 1944. Puis, le pays fut à nouveau soumis aux Soviétiques ; ce qui incita de nombreux Estoniens à partir en exil. L’Estonie ne retrouvera son indépendance qu’en 1991, avec l’effondrement de l’Union soviétique.

Lituanie : Le 16 février, commémoration de la fondation de l’Etat en 1918.La Lituanie perd son autonomie administrative avec l’Union de Lublin en 1569. Elle fut ainsi incorporée au royaume polonais. Puis, lors du démembrement de la Pologne à la fin du XVIIIe siècle, la Lituanie est annexée par les Tsars en 1795, mais résiste à toutes les attaques russes (soulèvements anti-russes de 1830-1831 et 1863-1864). Même occupée en 1915 par les Allemands, le Conseil de la Lituanie proclame le rétablissement de la Lituanie indépendante le 16 février 1918 et instaure une république.
Février a aussi vu défiler des évènements majeurs pour l’Europe :

1229 : 11 février ; Frédéric II signe le traité de Jaffa. Il récupère ainsi Bethléem, Nazareth, Sidon et Jérusalem. La paix est alors instituée pour plusieurs années et Frédéric II se fait couronner roi de Jérusalem. Toutefois, son manque de piété ne sera pas apprécié et il ne tardera pas à regagner ses terres. Jérusalem, quant à elle, sera reconquise par les Turcs en 1244.

1411 : 1er février ; Imposition de la paix de Torun aux Chevaliers teutoniques. La paix de Torun est signée entre l’Union de Pologne-Lituanie et l’Ordre des Chevaliers teutoniques, écrasé lors de la sanglante bataille de Grunwald-Tannenberg (15 juillet 1410).

1515 : 23 février ; Le droit du sol est accordé à tout enfant né en France de parents étrangers. Date majeure dans l’Histoire de France. Ce jour-là, le parlement de Paris publie un arrêt qui reconnaît à un enfant né en France de parents étrangers, le droit d’avoir la nationalité française à condition que celui-ci ait atteint la majorité civile et qu’il ait vécu de façon durable sur le territoire français. Déjà…

1530 : 23 février ; Charles Quint est couronné par le Pape Clément VII qui remet à Charles Quint la couronne de fer, l’un des symboles des rois d’Italie. Le lendemain, Charles Quint est sacré empereur des Romains à Bologne, et sera le dernier empereur romain à avoir été couronné par le pape selon la tradition carolingienne.

Le couronnement de Charles Quint par le pape Clément VII dans la cathédrale de Bologne.

Le couronnement de Charles Quint par le pape Clément VII dans la cathédrale de Bologne.

1536 : 4 février ; Le Pays de Galles est rattaché à l’Angleterre par Henri VIII

1667 : 9 février ; Traité d’Androussovo entre la Pologne et la Russie qui accorde à la Russie l’est de l’Ukraine et l’ouest à la Pologne. Bis repetita…monsieur Poutine…

1694 : 13 février ; Pierre Ier, dit Pierre le Grand, commence réellement à régner sur la Russie, bien qu’il soit couronné tsar en 1682. Il mènera une politique d’européanisation et fonde la ville de Saint-Pétersbourg.

1830 : 3 février ; Indépendance de la Grèce à l’issue d’une sanglante lutte pour l’indépendance (1821-1829). Le sultan turc Mahmoud II signe à Londres le traité qui reconnaît l’indépendance du pays et qui définit ses frontières. C’est la fin de quatre siècles de domination ottomane.

1848 : 21 février ; Publication du Manifeste du Parti Communiste par Karl Marx et Friedrich Engels.

1848 : 24 février ; Naissance de la IIe République française (Lamartine, Arago, Ledru-Rollin…)

1879 : 14 février ; La chambre des députés adopte “La Marseillaise” comme hymne national français. Composée pour l’armée du Rhin en 1792 par l’officier Claude Rouget de Lisle, l’air était déjà devenu “chant national” en 1795 (26 messidor an III), mais ce texte n’avait jamais été officialisé.

1885 : 26 février ; Traité de Berlin qui partage l’Afrique entre les puissances européennes. C’est décidément une manie… Après le Traité de Tordesillas en 1494 qui partageait le Nouveau Monde entre Espagne et Portugal…et avant Yalta en 1945 pour le monde entier ! Rien de bien original donc…

1899 : 6 février ; L’Espagne perd ses dernières colonies (Amérique latine, Philippines) au Traité de Paris.

1917 : 3 février ; Décès d’Edouard Drumont, fondateur de La Libre Parole et auteur de La France juive. En décembre 2000, le conseil de Paris a fait disparaître l’épitaphe qu’on pouvait voir sur sa tombe « Édouard Drumont homme de lettres auteur de l’œuvre immortelle de La France juive ».

1920 : 24 février ; Au cours d’une réunion publique organisée à la Hofbräuhaus de Munich, Adolf Hitler présente pour la première fois l’idéologie nazie en 25 Points devant une assistance de 2 000 personnes. Création le même jour du NSDAP pour un “État raciste national-socialiste”. Dissout en 1923, le NSDAP sera reconstitué le 27 février 1925.

1934 : 6 février ; Les ligues d’extrême-droite et les anciens combattants des Croix-de-Feu se retrouvent place de la Concorde à Paris pour manifester derrière le colonel François de la Rocque. Ils protestent contre le gouvernement Daladier accusé de corruption et contre les scandales politico-financiers, notamment l’affaire Stavisky. La manifestation tourne à l’émeute. La police, débordée, tire sur la foule. Le bilan est lourd : 16 morts et plus de 500 blessés du côté des manifestants et 254 blessés chez les policiers. Boulanger, de la Rocque, Salan, toujours les mêmes échecs ! Les militaires sont décidément peu fiables…sauf Bonaparte et… de Gaulle. Dommage.

1936 : 16 février ; Le Front Populaire gagne les élections en Espagne. Le 18 juillet la guerre civile commence avec l’insurrection du Général Franco.

1942 : 19 février ; Le décret exécutif 9066, promulgué par Roosevelt le 19 février 1942, autorisait les États-Unis à interner dans des camps de concentration certains groupes ethniques, afin d’éviter des mesures de sabotage et d’espionnage. Même si le traité ne citait pas d’ethnies en particulier, il a surtout été utilisé pour interner les Japonais, les Allemands et les Italiens qui résidaient dans la partie ouest des États-Unis. 120 000 Américains d’origine japonaise ont ainsi été internés pendant la Seconde Guerre mondiale. Curieux, mais on parle peu de ce décret…démocratique.

1945 : 4 février ; Ouverture de la Conférence de Yalta (3e grand partage du monde de jure comme de facto…)

1947 : 10 février ; Signature du Traité de Paris entre les Alliés, vainqueurs du dernier conflit mondial (États-Unis, URSS, Royaume-Uni, France, Pologne, Tchécoslovaquie, Grèce et Yougoslavie), et les puissances européennes anciennement affiliées à l’Allemagne nazie (Italie, Roumanie, Bulgarie, Hongrie et Finlande). Par ce traité, ces derniers s’engagent à restituer les territoires conquis aux premiers et à leur verser des indemnités, tout en renonçant définitivement à l’arme nucléaire.

1956 : 24 février ; Khrouchtchev dénonce les crimes staliniens lors du XXe Congrès du Parti Communiste d’URSS. Et encore il en manquait beaucoup…

Rendez-vous en mars pour en connaître l’histoire et ses vicissitudes…

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99