6 février 2018

L’Autriche avec le groupe de Visegrád

Par Euro Libertes

Les quelques manifestants gauchistes n’ont pas empêché le Premier ministre Viktor Orbán d’être reçu au début de la semaine à Vienne par le chancelier autrichien Sebastian Kurz, par le ministre des Affaires étrangères Heinz-Christian Strache, qui est aussi le chef du FPÖ, et aussi par l’archevêque de Vienne Christoph Schönborn.

Le chancelier autrichien a dit souhaiter que son pays devienne un pont entre les pays du groupe de Visegrád (V4) et l’ouest du continent. Il a en même temps exprimé son soutien à l’opposition du V4 au système de relocalisation des immigrants et à sa volonté de renforcer les frontières extérieures de l’Union européenne.Lors d’une conférence de presse commune, Viktor Orbán a rappelé que l’espace Schengen ne pouvait fonctionner qu’avec des frontières extérieures très bien protégées comme c’est le cas pour la frontière hongroise désormais équipée d’une double clôture sous vidéosurveillance. Il a critiqué ceux qui voulaient au contraire ouvrir les frontières extérieures dans la mesure où cela conduit immanquablement à la fermeture des frontières intérieures. Le Premier ministre hongrois s’est aussi dit hostile à l’émergence d’une société islamique parallèle en Europe.

« Il faut stopper les immigrants illégaux pour assurer la sécurité de l’Union européenne », a de son côté déclaré le chancelier autrichien, remerciant la Hongrie pour son excellente coopération avec l’Autriche dans ce domaine. Sebastian Kurz a aussi dit partager la vision du V4 en faveur d’un retour aux fondamentaux de l’UE et d’un meilleur respect des souverainetés nationales.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99