18 janvier 2017

Bellicistes et Morticoles

Par Alexis Arette

La presse a signalé l’incident qui s’est produit à Alep lorsque trois parlementaires français sur l’aérodrome, ont été pris sous le feu des roquettes djihadistes. On croyait pourtant qu’une trêve avait été conclue. Mais une trêve avec l’Islam ne concerne que ceux qui y croient, soit les jobards Occidentaux. La trêve, en fait, n’avait nullement désarmé les partisans de la « Guerre Sainte » qui voulaient donc punir nos parlementaires d’avoir rencontré Bachar El Assad et donc en quelque sorte de l’avoir cautionné comme interlocuteur obligé.

Monsieur Fillon – qu’on sait courageux lorsqu’il ne risque rien – a immédiatement désavoué les trois parlementaires… et non pas les tirs de roquettes.

Bien sûr, la plupart de nos journaux ont fait l’impasse sur les déclarations de la journaliste Charlotte d’Ornellas qui accompagnait les députés. Elle a en effet signalé que c’était le groupe terroriste Takfiris, que Hollande, l’OTAN – et quelques pistolets de moindre envergure comme l’évêque d’Angoulême – ont soutenu, comme étant les vertueux « rebelles » à la dictature du Président syrien ; elle aurait même précisé quelles armes françaises, autres que notre « Famas », étaient entre les mains de ces djihadistes déguisés en « rebelles ». C’est-à-dire que ce sont des armes françaises qui ont participé aux massacres des Chrétiens de Syrie (ou d’ailleurs), et aussi des volontaires occidentaux se battant aux côtés des Kurdes : deux d’entre eux – un Canadien et un Anglais – viennent de mourir. Quel journal – autre que le quotidien Présent – l’a signalé ?

Il semble donc bien établi que des armes françaises ont été livrées aux Islamistes, au temps ou les Hollandiens comptaient sur Obama pour faire la guerre. Obama s’est dégonflé car il n’était qu’une baudruche, mais nos armes ont continué à tuer. D’où sont venues ces livraisons criminelles ?

Fussent les ordres de Hollande ou celui-ci a-t-il été court-circuité par le clan des bellicistes mené par les Fabius et les Levy ? Hollande était-il au contraire jaloux de la gloire sanglante d’un Sarkozy qui fit bombarder la Libye ? J’espère bien que la Ve République sera bientôt balayée et qu’une VIe de salut public cherchera les responsables de cette infamie.

Faudra-t-il réhabiliter la Guillotine pour éviter des frais de détention ? Je rappelle à toutes fins utiles que ce fut François Mitterrand qui fit guillotiner les premiers complices du FLN, avant, bien sûr, que le citoyen de Gaulle ne livre l’Algérie.

L’information a valu à Charlotte d’Ornellas une bordée d’injures de la part des assassins en chambre, ceux qui veulent faire la guerre à la Syrie en y envoyant les autres ! Car nous avons actuellement en France une 5e Colonne islamophile protégée par François Hollande, lequel, selon son ancien conseiller Aquilino Morelle, serait un « faux gentil et un vrai méchant » !

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.