2 décembre 2019

Une des dernières forêts primitives d’Europe détruite

Par Euro Libertes

Comment Bruxelles et les écolos détruisent une des dernières forêts primitives d’Europe

La forêt polonaise de Białowieża est en train de mourir, alertent les gardes forestiers. C’est un million d’hectares de bois menacés par la présence d’un coléoptère, le bostryche typographe, qui colonise les épicéas, un arbre très présent dans cette forêt. Or ce coléoptère est activement soutenu par les écologistes et l’UE !

La forêt de Białowieża est en effet inscrite sur la liste des Zones de Protection Spéciale (ZPS) Natura 2000, d’intérêt communautaire, et la Commission européenne était donc intervenue quand, sous le gouvernement de Beata Szydło (PiS), le ministre de l’environnement Jan Szyszko avait mis en place une politique d’abattage et d’évacuation des arbres atteints pour endiguer la progression du coléoptère. Quand les écolos se sont opposés aux abattages, ils ont pu compter sur Bruxelles qui trouvait là un sujet supplémentaire sur lequel attaquer le nouveau gouvernement conservateur polonais arrivé au pouvoir à la faveur des élections de l’automne 2015. Plusieurs médias d’Europe occidentales, y compris français, avaient eux aussi apporté leur soutien aux écologistes polonais en publiant des articles et des reportages fortement biaisés, dans lesquels ils accusaient le gouvernement du PiS, parfois sans même mentionner la présence du bostryche typographe, d’abattre les arbres de cette forêt primitive pour en revendre le bois. L’affaire s’est retrouvée devant la Cour de Justice de l’UE qui, en avril 2018, a donné raison à la Commission.

Le gouvernement polonais a donc mis fin à sa politique d’abattage et d’évacuation des arbres malades pour obéir à la justice européenne, et le bostryche typographe continue donc de se répandre dans la forêt de Białowieża à la faveur des hivers trop doux et des étés secs de ces dernières années. Les arbres malades, qui peuvent tomber à tout moment, rendent la forêt dangereuse et causent parfois des accidents lorsque des troncs à terre barrent une route. Au début de l’année, un jeune bison a été tué par la chute d’un arbre atteint par le bostryche typographe.

Voilà donc un bel exemple de non-application du principe de subsidiarité pourtant inscrit dans les traités européens, quand la gestion d’une forêt est retirée aux autorités locales pour être confiée aux instances bruxelloises.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99