14 novembre 2019

Pour une voie nationale de l’économie et de l’emploi

Par Euro Libertes
L’avis de Jean-François Touzé.
Malgré les manipulations statistiques, les camouflages, les faux stages, les radiations et les omissions, en dépit du vieillissement dramatique de notre population qui abaisse mécaniquement le nombre des personnes en activité et donc de ceux susceptibles d’être privés d’emploi, les chiffres du chômage repartent à la hausse au troisième trimestre 2019, avec officiellement 8,6% de chômeurs. Comme toujours, les plus de 50 ans sont les plus touchés.
Ces chiffres restent, certes, en recul (-0,5%) par rapport à 2018, mais la tendance lourde est  d’autant plus inquiétante que l’économie française ralentit, que les créations d’emploi reculent, que la consommation demeure atone, que le commerce extérieur reste très largement déficitaire et que l’investissement ne redémarre pas.
Inquiétant également l’augmentation du nombre de personnes non comptabilisées à Pôle emploi mais pour autant sans travail — ce que l’Etat appelle pudiquement le ” halo du chômage — qui concerne 1, 6 millions de français (+ 27 000 personnes au troisième trimestre).
L’incessant yoyo entre hausse et baisse du chômage qu’utilisent depuis des décennies les gouvernements successifs de droite comme de gauche pour dissimuler la réalité ne trompe plus personne. “Contre le chômage” disait Mitterrand, “On a tout essayé”. Non, la voie nationale n’a pas été tentée.
Cette voie nationale que le Système est bien incapable d’emprunter, c’est celle des libertés économiques intérieures, de la réduction des interventions de l’Etat dans la gestion des entreprises mais de l’activation, dans le même temps, de son rôle stratégique sur le long terme ; c’est celle de la baisse des charges et de l’allègement des contraintes administratives qui freinent l’embauche et compromettent la compétitivité de nos entreprises sur les marchés internationaux ; c’est celle de l’adaptation de la formation de nos jeunes aux réalités de l’économie moderne au temps du numérique ; c’est celle du refus d’Etat de voir la France réduite à ses seules activités de “services” ou de création de luxe, et de la volonté d’une ré-industrialisation réaliste et bien comprise ; c’est celle de la réduction drastique des dépenses de l’Etat hors devoirs régaliens, afin de pouvoir réinjecter les fonds nécessaires à la redynamisation de l’économie réelle; c’est celle, enfin, d’une conception protectrice des productions européennes afin d’en revenir à une confrontation commerciale mondiale juste, équitable et non faussée. C’est celle, enfin, de la mobilisation de tout un peuple dans un projet national.
Tant que cette voie ne sera pas choisie, des millions de Français connaîtront les affres du chômage et de la précarité.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99