Catégorie : Géopolitique

6 juillet 2016

M. Ayrault veut que le Conseil européen discute des accords de Minsk

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a souhaité, lundi 20 juin, qu’une discussion se tienne lors du Conseil européen des 28-29 juin sur les accords de Minsk et les sanctions à l’encontre de la Russie, sans pour autant remettre celles-ci en cause. Contrairement à certaines rumeurs, les sanctions économiques pourraient ainsi ne pas être prorogées dès cette semaine.

Partager :
3 juillet 2016

Brèves d’Europe – début juillet 2016

Union européenne. Les réactions sur la sortie de la Grande-Bretagne de l’Europe sont nombreuses et variées. Il est encore beaucoup trop tôt pour se faire une idée des réelles conséquences de cette sortie. Ce qui est sûr, c’est que Bruxelles va tenter de colmater les brèches dans un premier temps. Quant au couple franco-allemand, il est tellement brinquebalant qu’il paraît inopérant. Angela Merkel est-elle en […]

Partager :
30 juin 2016

Brexit : et alors ?

  Les Anglais ont toujours fait bande à part, qu’ils soient dans ou à l’extérieur de l’Europe. La perfide Albion a toujours eu pour constante, en matière de politique étrangère, d’empêcher l’émergence d’une puissance continentale comme ce fut le cas avec la France ou l’Allemagne, ce qui s’ est concrétisé par deux guerres mondiales. Mais c’est avec raison qu’Elisabeth Lévy, dans Causeur, a noté que […]

Partager :
30 juin 2016

Après le Brexit, un Danexit ?

Depuis que le Royaume de Danemark est entré dans la construction européenne, en 1972, les citoyens de ce pays ont eu l´occasion, lors de plusieurs référendums, de freiner le toujours plus d´Europe bruxellois. Par trois fois, ils ont dit non. Non au traité de Maastricht, non au traité d´Amsterdam et non à l´euro. La position des Danois reflète assez bien celle du Parti du Peuple […]

Partager :
29 juin 2016

Brèves Europe fin juin 2016

  Angleterre. Voilà, c’est fait. Les Anglais ont voté majoritairement pour la sortie de l’Union européenne (51,9 %). David Cameron, le Premier ministre, a aussitôt annoncé sa démission dans trois mois. C’est l’ambition d’un leader conservateur qui est brisée d’un coup sur son pari fou du référendum. Ce vote marque aussi et surtout la victoire du peuple sur ses élites et la technocratie bruxelloise.

Partager :
23 juin 2016

Géorgie : au secours l’Europe !

Enfin un pays où on aime les Français ! « lls sont cultivés et apprécient le vin ! »… Un cynique y verrait sûrement un manque de discernement, mais il est vrai que sur ce petit territoire asiatique situé au carrefour de trois chocs de civilisations, chiite, sunnite et chrétienne et bordé par les 5 000 mètres de la dorsale Caucasienne, le tourisme n’a pas encore découvert le côté insupportable […]

Partager :
20 juin 2016

Brèves d’Europe juin 2016

Union européenne. Sur le principe, l’idée est séduisante : aider les pays africains qui freineraient l’émigration de leurs populations. Dans les faits, cela risque fort de provoquer l’effet inverse. L’Afrique est passée maître dans d’art d’obtenir des subventions. Or, l’UE évoque des actions ciblées en direction du Liban, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de l’Ethiopie. D’autant plus aléatoire, que ce sont souvent des États voyous qui […]

Partager :
17 juin 2016

Eurussie : un nouvel enjeu de notre monde 

Lorsqu’en 1986, Mikhaïl Gorbatchev dans un discours fleuve aborde le thème d’une « maison commune européenne », il est le continuateur d’une vieille idée qui a fait couler autant d’encre que de sang. De Gaulle invoquait déjà dans les années 60 une Europe « de l’Atlantique à l’Oural », incluant cette Russie (qu’il se gardait bien d’appeler URSS…) éternelle au positionnement géopolitique incontournable car unique, surtout dans un monde […]

Partager :
17 juin 2016

Le rejet de la Turquie réconcilierait eurosceptiques et européistes…

La Sublime Porte se caractérise par un activisme soutenu aux fins de rentrer dans l’Union européenne, quitte à en forcer les portes, via le puissant levier migratoire que lui a inconsidérément abandonné l’Allemagne en rançon de sa lâcheté. Néanmoins, peu au sein du Babel bruxellois s’essayent à mettre en balance les intérêts de l’UE face à ceux de l’ogre d’Anatolie.

Partager :