Depuis de trĂšs longs mois certains « Gilets Jaunes », ayant une activitĂ© professionnelle, crient leur exaspĂ©ration d’ĂȘtre ignorĂ©s par un gouvernement sourd Ă  leurs revendications et au fait que leur « fin de mois » commence le 15.

J’évoque ici une majoritĂ© de ceux qui manifestaient leur colĂšre dans les premiĂšres semaines d’un mouvement qui concernait bien sĂ»r aussi une grande partie du peuple français, mouvement rĂ©cupĂ©rĂ© par les gauchistes, les anarchistes et les « Black-Blocs » par la suite.

Il convient nĂ©anmoins de constater que le tandem du docteur Micron et de son assistant Édouard a lĂąchĂ© plus de 15 milliards d’Euros au dĂ©but de l’annĂ©e 2019, rĂ©sultat que les syndicats « officiels » n’ont JAMAIS obtenu en 30 ans ! Alors oui, la violence paye


Parce que tÎt ou tard, la population prend conscience que, gouvernement aprÚs gouvernement et sous diverses présidences, la désinformation, les mensonges et la propagande mÚnent au chaos.

Le devoir de mémoire nous rappelle que les euro-mondialistes nous ont imposé :

Une sociĂ©tĂ© au rabais oĂč 10 % de la population est analphabĂšte, car depuis 1968, l’instruction dispensĂ©e dans les Ă©coles, les lycĂ©es, les universitĂ©s de France est tellement mauvaise que certains diplĂŽmĂ©s ne savent plus compter, ni Ă©crire sans fautes ; quant Ă  la lecture de la presse sur papier ou encore de livres divers, on assiste Ă  une chute libre des ventes annuelles alors que les moins de 35 ans passent de plus en plus de temps sur Internet


Korbo.Attroupement police.22.10.2013

Une sociĂ©tĂ© dĂ©cadente oĂč le droit de grĂšve prime la libertĂ© du travail et dans laquelle l’État Providence encourage le parasitisme et la paresse ;

Une sociĂ©tĂ© dĂ©bauchĂ©e oĂč les politicards et les intellectuels ont poussĂ© les pĂ©dĂ©rastes et les pĂ©dophiles Ă  tenir le haut du pavĂ© tout en niant et masquant leurs dĂ©lits ;

Une sociĂ©tĂ© oĂč les pensionnĂ©s aprĂšs 40 ans de labeur touchent moins que l’immigrĂ© qui dĂ©barquera demain du Bananenland (parce que chez nous il touchera sans travailler 20 fois plus que chez lui en travaillant) ;

Une sociĂ©tĂ© oĂč les princes qui nous gouvernent avec la complicitĂ© des sociaux-chrĂ©tiens-dĂ©mocrates-Ă©colos-rĂ©formateurs ont inventĂ© une Europe supranationale dirigĂ©e par des technocrates mĂ©prisants, arrogants et suffisants, totalement coupĂ©s du pays rĂ©el. Ces eurocrates incapables et incompĂ©tents, responsables du fiasco de l’Union EuropĂ©enne.

Une sociĂ©tĂ© oĂč la Commission EuropĂ©enne rĂšgne depuis 30 ans et a imposĂ© des milliers de directives, responsables de la disparition de centaines de milliers d’entreprises et de millions d’emplois.

Une sociĂ©tĂ© de consommateurs ignares, qui a ouvert ses frontiĂšres Ă  l’invasion de produits Ă©trangers Ă  bas prix et de mauvaise qualitĂ©, que nous sommes tout Ă  fait capables de fabriquer ou cultiver nous-mĂȘmes, bien mieux et avec moins de chĂŽmeurs.

Une sociĂ©tĂ© « d’humanisme et de tolĂ©rance », oĂč chacun y trouverait son « bonheur », qu’ils nous promettaient. FAUX, ARCHI-FAUX !

Constatons ce qui se passe dans les centaines de zones de « non droit » oĂč rĂšgnent maintenant la Loi Coranique et une insĂ©curitĂ© permanente, Ă  tel point que mĂȘme ceux dont le travail est de sauver des vies – les pompiers – sont accueillis par une racaille ivre de haine et armĂ©e de projectiles divers, aux cris de « Tuez-les ! ».

Racailles et crapules, encore et toujours, choyées par une justice aveugle et complaisante.

Depuis fort longtemps, il suffit de regarder les diffĂ©rentes chaĂźnes de tĂ©lĂ©, d’Ă©couter les radios et de lire la presse Ă©crite, pour bien se rendre compte qu’en France, les libertĂ©s fondamentales sont abolies et que l’on ne vote plus POUR un candidat et un programme, mais TOUS ENSEMBLE dans un lynchage mĂ©diatique gĂ©nĂ©ralisĂ©, orchestrĂ©, planifiĂ© et imposĂ© pour condamner, Ă©craser, brĂ»ler ou assassiner tous ceux ou celles dont l’avis, les convictions ou les opinions sont diffĂ©rents de ceux que la dĂ©mocratie totalitaire veut imposer.

MalgrĂ© l’acharnement de la totalitĂ© de la classe politique, des institutions et des mĂ©dias, la France ne se couchera pas devant les diktats europĂ©istes, parce que 4 Français sur 10 refusent le front rĂ©publicain ; citoyens qui, lentement mais sĂ»rement, ouvrent enfin les yeux.

En France, comme ailleurs en Belgique et dans le reste de l’Europe, il faut faire tomber les tabous et dire tout haut ce que la majoritĂ© des gens pense tout bas, sans haine, mais fermement, avec dĂ©termination et pour un changement radical de SystĂšme.

Quand le dĂ©sespoir succĂšde Ă  l’exaspĂ©ration, alors la violence devient sans doute lĂ©gitime, car c’est Ă  ce prix seulement que nous sauverons l’essentiel de nos valeurs, du naufrage dans lequel nous entraĂźnent les rĂ©gimes corrompus, infĂ©odĂ©s aux oligarchies financiĂšres et mondialistes.

Mais ce qui est trĂšs intĂ©ressant, et suivant divers tĂ©moignages recueillis dans certaines villes de province, c’est le fait que quelques groupes d’autodĂ©fense se constituent dans les Zones de PrioritĂ© SĂ©curitaire, « lĂ  oĂč la Police ferme les yeux et la Justice baisse les bras. »

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99