par Marc Vidal.

Je viens de lire sur un honorable site les grands points de not’bon pape François 1er. Beaucoup de grands principes et peu de solutions.

Si on rĂ©sume ses propositions, il nous faut favoriser « les entrĂ©es sĂ»res » et favoriser « le regroupement familial », d’ac !

« Multiplier les corridors humanitaires pour éviter les filiÚres illégales », bon !

« Créer des visas spéciaux pour ceux qui fuient les zones de conflit », Pourquoi pas !

« Éviter les expulsions collectives », Ouaye !

« Toujours faire passer la sĂ©curitĂ© personnelle avant la sĂ©curitĂ© collective », Faudrait voir


« Trouver des solutions alternatives » pour ceux qui sont hors-la-loi, j’ai des doutes


Et il y en a des tonnes comme ça, y compris la nationalitĂ© immĂ©diate des enfants (merci Pasqua, c’est fait chez nous), la possibilitĂ© de pratique religieuse pour tous, l’accĂšs sanitaire et social Ă  tous (plus le regroupement familial Ă©tendu aux grands-parents, cousins, beaux-frĂšres, collatĂ©raux, chĂšvres et dromadaires) et cerise sur le gĂąteau « intĂ©grer sans abĂźmer leur intĂ©gritĂ© culturelle dissociĂ©e des capacitĂ©s Ă©conomiques et culturelles. »

Bon, en rĂ©sumĂ©, on accueille tout le monde, on les soigne, ils peuvent appeler leurs cousins germains « AllΠcousin, tu peux viendre, y a de la place et on te file du boulot, enfin un peu ; ton beau-frĂšre il est un peu radical ? Pas de blĂšme, y peut venir, libertĂ© religieuse et prioritĂ© de la sĂ©curitĂ© personnelle, les keufs y peuvent pas te buter, on est pas en Espagne, et on peut parler arabe tant qu’on veut, mĂȘme au travail, c’est le bouffon de pepa qui l’a dit »).

Personnellement, si je n’étais pas athĂ©e, je me ferais orthodoxe.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.