Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron et l’Europe centrale (01)

"La France de Macron et le V4, deux politiques Ă©conomiques radicalement divergentes"

Par Thibaud Cassel. Union europĂ©enne – Le dimanche 15 avril, le PrĂ©sident français, Emmanuel Macron, a accordĂ© un entretien tĂ©lĂ©visĂ© de prĂšs de trois heures. A mi-chemin entre sa confortable Ă©lection au mois de mai dernier et les Ă©lections europĂ©ennes de 2019, l’évĂ©nement avai... Lire la suite

Italie

L’Italie regarde attentivement les Ă©lections hongroises

"Viktor Orban, Ă  plusieurs reprises, a soulignĂ© l’importance du vote italien
"

Par Massimiliano Ferrari, Ă©ditorialiste à Il Populista. Les Ă©lections hongroises seront suivies avec grand intĂ©rĂȘt aussi en Italie et surtout en Lombardie et en VĂ©nĂ©tie, les deux locomotives Ă©conomico-culturelles d’un pays qui est certainement un pont entre l’Europe et la MĂ©di... Lire la suite

Gåbor Tóth, président de la premiÚre association V4.

Entretien avec Gåbor Tóth, président de la premiÚre association V4

"Nous verrons une Europe forte, grĂące l’aide des investissements chinois »"

Entretien avec GĂĄbor TĂłth, prĂ©sident de la premiĂšre association V4 – Chine, Gateway to Europe (porte d’entrĂ©e vers l’Europe) : « Nous verrons une Europe forte, grĂące l’aide des investissements chinois. » DĂ©but dĂ©cembre, Ferenc AlmĂĄssy a rencontrĂ© GĂĄbor TĂłth, le prĂ©sident de l’... Lire la suite

De gauche à droite : Matteo Renzi (Parti démocrate), Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles), Silvio Berlusconi (Forza Italia), Matteo Salvini (Ligue du Nord)...

Italie, patrie de toutes les « combinazione » possibles


"Tout est possible : les raisons d’espĂ©rer !"

AprĂšs la proclamation des rĂ©sultats du scrutin du dimanche 4 mars 2018, les Italiens se sont rĂ©veillĂ©s sans majoritĂ© crĂ©dible « à portĂ©e de la main ». Grosso modo, il y a sur le « marché » politique trois blocs aux orientations, Ă  premiĂšre vue, difficilement compatibles. À premiĂš... Lire la suite

Subcarpatie.

La fausse poudriĂšre de Subcarpatie

"Attention aux manipulations"

Par Ferenc AlmĂĄssy. Ukraine, Transcarpatie/Subcarpatie – RĂ©cemment, de nombreux articles sont parus, tous plus alarmistes les uns que les autres, sur la situation des Hongrois d’Ukraine. Tout n’est pas rose, mais un retour au calme et une mise au point s’imposent alors que les p... Lire la suite

Mateusz Morawiecki, tchĂšque, Andrej Babis, slovaque, Robert Fico, et hongrois Viktor Orban lors d'une rencontre des pays du groupe de Visegrad.

L’Autriche avec le groupe de Visegrád

" Il faut stopper les immigrants illĂ©gaux pour assurer la sĂ©curitĂ© de l’Union europĂ©enne"

par Olivier Bault. Les quelques manifestants gauchistes n’ont pas empĂȘchĂ© le Premier ministre Viktor OrbĂĄn d’ĂȘtre reçu au dĂ©but de la semaine Ă  Vienne par le chancelier autrichien Sebastian Kurz, par le ministre des Affaires Ă©trangĂšres Heinz-Christian Strache, qui est au... Lire la suite

N. Farage : « Le but de l’Union europĂ©enne, c’est l’assimilation »

"Entretien réalisé pour le quotidien hongrois conservateur Magyar Hírlap"

Par Mariann Ɛry. Entretien rĂ©alisĂ© pour le quotidien hongrois conservateur Magyar HĂ­rlap et paru le 29 janvier 2018. Nigel Farage, l’ancien prĂ©sident du UKIP, s’est prononcĂ© au Parlement europĂ©en contre les alliĂ©s de George Soros et dĂ©fend systĂ©matiquement Viktor OrbĂĄn dans le... Lire la suite

Maciej Szymanowski.

Entretien avec Maciej Szymanowski, historien et diplomate polonais

"« Le Groupe de VisegrĂĄd est le symbole d’une transition rĂ©ussie aprĂšs la chute du communisme »"

Entretien avec Maciej Szymanowski, historien et diplomate polonais, conseiller auprĂšs du MarĂ©chal de la DiĂšte polonaise pour les questions internationales, spĂ©cialiste du V4 : « Le Groupe de VisegrĂĄd est le symbole d’une transition rĂ©ussie aprĂšs la chute du communisme ». Mi-no... Lire la suite