Drapeaux du Groupe de VisegrĂĄd.

Analyse des rĂ©sultats de l’élection europĂ©enne dans le V4

"L'élection européenne de 2019 a connu une participation record"

Par la rĂ©daction. Groupe de VisegrĂĄd – Comme partout dans l’Union europĂ©enne, le taux de participation Ă  l’élection europĂ©enne a Ă©tĂ© faible dans les pays du V4. Cependant, dans chacun des quatre pays du Groupe de VisegrĂĄd, l’élection europĂ©enne de 2019 a connu une participatio... Lire la suite

Parlement europeen

L’ACRE en embuscade

"Chronique hebdomadaire du Village planétaire"

Le Parlement europĂ©en Ă©lu en 2014 comprend huit groupes parmi lesquels celui de l’Alliance des conservateurs et rĂ©formistes en Europe (ACRE). Fort de 75 membres, ce qui en fait la troisiĂšme formation juste derriĂšre le Parti populaire europĂ©en (PPE) et les socialistes, ce groupe a... Lire la suite

monstre-manif-libérale

La Hongrie en crise ?

"La stratĂ©gie de survie de l’opposition libĂ©rale : opĂ©rations de manipulation et agitprop"

Par Ferenc AlmĂĄssy. Hongrie – Une sĂ©rie de manifestations a eu lieu en Hongrie contre le Premier ministre conservateur Viktor OrbĂĄn. L’élĂ©ment dĂ©clencheur est le vote d’une modification de la loi sur le travail. Les mĂ©dias hostiles – hongrois et Ă©trangers – au Premier ministre... Lire la suite

Parlement européen.

Rapport Sargentini : Conséquences et analyse des votes

"Un vote contesté ? Et maintenant ?"

Vote du rapport Sargentini : le gouvernement hongrois dĂ©nonce une fraude Ă©lectorale – les populistes derriĂšre OrbĂĄn – les Ă©lus LR en France se scindent en deux – le Jobbik s’abstient – Kurz lĂąche OrbĂĄn Union europĂ©enne – Le rapport Sargentini qui affirme que la Hongrie viole les... Lire la suite

Le paprika ou « poivre turc ».

Salut, « OrbanniÚres » triomphales !

"« Nous ne livrerons pas le pays aux étrangers »"

par Franck Nicolle. « Salut Ă  la blanche banniĂšre. Salut, salut aux noms bĂ©nis du Christ et de sa Sainte-MĂšre. » Et, pour une fois, consacrons l’alliance du bulletin de vote avec la Croix ! « Tard dans la soirĂ©e du dimanche 8 avril, le Premier ministre hongrois souverainist... Lire la suite

George Soros.

L’empire Soros contre-attaque en Hongrie

"Les reprĂ©sentants de l’empire Soros ne respectent pas les rĂ©sultats des Ă©lections"

par Olivier Bault. Six jours aprÚs les élections législatives hongroises, la publication des résultats définitifs samedi est venue confirmer la majorité constitutionnelle du Fidesz et de ses alliés chrétiens-démocrates. Avec 49,40 % des voix en sa faveur et 133 sur 199 siÚge... Lire la suite

Bernard de La VillardiĂšre "EnquĂȘte exclusive".

Lettre ouverte Ă  Bernard de la VillardiĂšre et son Ă©quipe

"Suite au reportage sur la Hongrie du 8 avril 2018"

Par Ferenc AlmĂĄssy, journaliste indĂ©pendant franco-hongrois, rĂ©dacteur en chef du VisegrĂĄd Post. Lettre ouverte à Bernard de la VillardiĂšre et son Ă©quipe, suite au reportage d’EnquĂȘte exclusive sur la Hongrie, diffusĂ© le 8 avril 2018 sur M6 intitulé Hongrie : tensions maximale... Lire la suite

George Soros.

Hongrie : qui veut la peau de V. OrbĂĄn ?

"L’opposition Ă  Viktor OrbĂĄn n’hĂ©site jamais Ă  prĂ©senter son rĂ©gime comme une « dictature »"

Par Modeste Schwartz. Le lundi 26 fĂ©vrier, la Hongrie de Viktor OrbĂĄn s’est levĂ©e avec une gueule de bois. La dĂ©faite d’un candidat de la majoritĂ© FIDESZ Ă  une Ă©lection municipale extraordinaire (organisĂ©e pour cause de dĂ©cĂšs du titulaire), en soi, n’aurait pas dĂ» avoir l’effet ... Lire la suite

Ferenc AlmĂĄssy, fondateur du VisegrĂĄd Post.

La situation politique en Hongrie

"Interview de Ferenc AlmĂĄssy, fondateur du VisegrĂĄd Post"

  La Hongrie organise en 2018 des Ă©lections lĂ©gislatives. Le parti dĂ©mocrate-chrĂ©tien du Premier ministre Viktor OrbĂĄn (Fidesz) est donnĂ© gagnant. Afin d’en savoir plus sur la situation politique actuelle dans ce pays, Lionel Baland a interrogĂ© pour EurolibertĂ©s Ferenc Al... Lire la suite

Brùves d’Europe octobre 2017 (01)

"Union européenne, Russie, Espagne, Angleterre, Italie, Portugal, Allemagne, Pologne, Belgique"

  Union europĂ©enne. DerniĂšre idĂ©e en date de Jean-Claude Juncker, prĂ©sident de la Commission : rĂ©duire l’enveloppe financiĂšre des partis dits d’extrĂȘme droite qui veulent la dissolution de l’institution. Au nom du principe dĂ©mocratique, sans doute. (suite…)... Lire la suite