Gaule cisalpine.

Chassez le naturel !

"L’abominable histoire de France"

Faire la guerre aux Habsbourg a Ă©tĂ©, pour la monarchie française et pour la rĂ©publique aprĂšs elle, un rĂ©flexe spasmodique. Mais les gouvernants aiment donner une noble apparence Ă  leurs obsessions et Ă  leurs ambitions. C’est ainsi que Richelieu conçut la thĂ©orie des frontiĂšres na... Lire la suite

Cardinal de Richelieu.

Je ne veux voir qu’une tĂȘte

"L’abominable histoire de France"

Le second point du programme de Richelieu Ă©tait de « rabaisser l’orgueil des grands ». Il ne faisait que suivre l’exemple de ses prĂ©dĂ©cesseurs. Sous les derniers Valois, les princes du sang avaient pris le pas sur les pairs de France. Et Henri IV, en lĂ©gitimant ses bĂątards, leur ... Lire la suite

Concini

Concini, c’est fini

"L’abominable histoire de France"

La monarchie absolue, c’est bien. Quand il y a un roi. Évidemment, si ce roi dĂ©cide de faire la guerre, et qu’aucune institution ne peut l’empĂȘcher de prĂ©lever l’argent nĂ©cessaire Ă  des guerres que seul son caprice justifie, la seule solution est de l’assassiner. C’est ce que fit... Lire la suite

Ravaillac

Le sauveur de la France

"L’abominable histoire de France"

Henri IV avait passĂ© trente-cinq ans de sa vie Ă  guerroyer, et non sans talent. En 1598, le traitĂ© de Vervins mit fin aux guerres extĂ©rieures. Toutefois, en 1600, le roi s’offrit une petite guerre qui lui permit de chiper au duc de Savoie ses possessions au-delĂ  du RhĂŽne : la Bre... Lire la suite

Henri IV Poule au pot

Poule au pot, cocotte Ă  la casserole

"L’abominable histoire de France"

L’image posthume du « bon roi Henri » fait oublier que ce roi fut, de son vivant, fort impopulaire, tout comme son ministre le duc de Sully. Celui-ci, qui Ă©tait protestant, ce qui Ă©tait normal pour un vieux compagnon du roi de Navarre, est connu pour son fameux adage : « Labourag... Lire la suite

Edit de Nantes

Un si bel Ă©dit

"L’abominable histoire de France"

Avant le retour complet de la paix, Henri IV eut d’abord Ă  combattre les Espagnols, ainsi que le duc de MercƓur, gouverneur de Bretagne et dernier chef ligueur Ă  ne pas s’ĂȘtre soumis. Mais le cƓur n’y Ă©tait plus et, au bout de trois ans d’une guerre sans autre Ă©pisode notable que... Lire la suite

conversions

Combien de conversions ?

"L’abominable histoire de France"

Il est entendu que la vilaine Catherine de MĂ©dicis fut le grand fauteur de troubles des guerres de Religion, auxquelles le bon roi Henri IV a mis fin. VoilĂ  qui demande Ă  ĂȘtre vu de plus prĂšs. (suite…)... Lire la suite

Cesare Battisti.

Affaire Battisti : « devoir d’oubli plutĂŽt que devoir de mĂ©moire
 »

"Entretien avec Nicolas Gauthier"

Nicolas Gauthier, chroniqueur politique sur le site BVoltaire, est Ă©galement sociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ©s » sur TVLibertĂ©s. Il intervient rĂ©guliĂšrement sur RadioLibertĂ©s. Que vous inspire le nouveau rebondissement de la cavale de Cesare Battisti, aprĂšs son i... Lire la suite

La France vient de se doter d’un « tyran »

"Le peuple en avait assez de la crapule parlementaire"

  La France vient de se doter d’un tyran. Bien sĂ»r, j’emploie le mot dans son sens antique qui n’était point pĂ©joratif. Aristote en faisait une sorte de monarque non hĂ©rĂ©ditaire dont il Ă©crit : « Ces lĂ©gislateurs choisis par les villes pour mettre fin aux discordes civ... Lire la suite