Monsieur le Président, les Gaulois vous disent
 bien des choses

"Le bon peuple constate surtout un accroissement monstrueux des taxes répressives"

En cette fin d’étĂ©, aprĂšs avoir traitĂ© les Bretons de Maffiosi, notre gĂ©nialissime PrĂ©sident-Dictateur-GĂ©nĂ©ral s’en prend aux Gaulois, qu’il juge irrĂ©ductiblement opposĂ©s Ă  ses merveilleuses rĂ©formes. Analysons la chose ! Grand Timonier et sa Dame ont inaugurĂ© l’étĂ©, au Pa... Lire la suite

Louis XII.

Imbroglio et rinascimento

"L’abominable histoire de France"

  Pas plus que son cousin et prĂ©dĂ©cesseur Charles VIII, Louis XII ne semblait avoir la moindre notion des fameuses et mythiques « frontiĂšres naturelles » de la France. Il n’avait pas l’air de se rendre compte que les Alpes pourraient en ĂȘtre une (qu’en effet elles n’avaie... Lire la suite

Avant que le coq ne chante

"L’abominable histoire de France n° 8"

Ce qui est intĂ©ressant, chez les historiens du XIXe siĂšcle, c’est qu’ils oublient que l’historien regarde vers l’arriĂšre. Mais ceux qui vivent l’histoire, si l’on ose employer cette expression pompeuse, c’est-Ă -dire ceux qui vivent, regardent vers l’avant. Ils ne savent pas ce qu... Lire la suite

Un traĂźtre parmi nous

"L’abominable histoire de France n° 6"

Sous prĂ©texte de faire de VercingĂ©torix le premier hĂ©ros d’une France qui n’existait pas, on a racontĂ© son histoire n’importe comment. Lisons par exemple le Tour de France par deux enfants, de G. Bruno : « Au jour dĂ©signĂ© d’avance, toute la Gaule se souleva d’un seul coup ». T... Lire la suite

Les cousins germains

"Abominable histoire de France n° 3"

On pourrait croire que, de mĂ©moire d’homme, le premier chapitre de l’histoire de France s’est toujours intitulĂ© « nos ancĂȘtres les Gaulois ». Il n’en est rien. (suite…)... Lire la suite

Nos ancĂȘtres les Gaulois ?

"Abominable histoire de France n° 2"

L’expression « nos ancĂȘtres les Gaulois » dĂ©crit-elle une rĂ©alitĂ©, ou bien est-elle une simple façon de parler, un slogan, Ă  la maniĂšre du « Madame Bovary, c’est moi » de Flaubert, ou du « Ich bin ein Berliner » du prĂ©sident Kennedy ? (suite…)... Lire la suite

De l’énarchie Ă  la planĂštocratie via l’eurocratie

"Les bureaux ? La France vit sous la domination du scribe accroupi"

Les programmes de prĂ©campagne des postulants Ă  l’élection prĂ©sidentielle offrent parfois quelques surprises. Il en est ainsi pour celui de Bruno Le Maire. Cet Ă©narque distinguĂ© prĂ©conise ni plus ni moins que la suppression de la prestigieuse Ă©cole qui l’a formĂ© sinon formatĂ©. « C... Lire la suite

Jules CĂ©sar et le Grand Remplacement des Gaulois

"Il faut demeurer un peu barbare pour triompher dans l’Histoire"

  Rappelons les chiffres sĂ©rieux du Figaro repris par fdesouche.com. 70 % de naissances africaines Ă  Paris, 50 % sur la CĂŽte d’Azur, 40 % dans le grand Lyon (on le sait enfin grĂące au simple test de dĂ©pistage de la drĂ©panocytose). Le Grand Remplacement voulu par les Ă©lite... Lire la suite