Gardes suisses

La prise des Tuileries et le sacrifice de la Garde suisse

"Les Gardes suisses furent en réalité les derniers défenseurs de la monarchie"

Ce livre, La prise des Tuileries et le sacrifice de la Garde suisse, nous prĂ©sente, sous un jour nouveau, les Gardes suisses et leur sacrifice hĂ©roĂŻque du 10 aoĂ»t 1792. L’auteur est Alain-Jacques Czouz-Tornare, docteur Ăšs lettres de la Sorbonne, spĂ©cialiste des relations franco-s... Lire la suite

Chronique européenne n° 8

"« C’était en avril »"

  Que s’est-il passĂ© en Europe un mois d’avril ? L’occasion de se rappeler ou de commĂ©morer les Ă©vĂšnements importants qui ont marquĂ© l’Histoire de l’Europe, dans sa grandeur autant que dans ses crises et ses malheurs. (suite…)... Lire la suite

Le génocide tranquille et presque achevé des Indiens d'Amérique.

Trous de mĂ©moire ou devoir d’oubli ?

"Plusieurs millions d’indiens furent massacrĂ©s par les fils de l’Oncle Sam
"

Beaucoup de grands esprits nous vantent l’utilisation d’Internet et des rĂ©seaux « sociaux » comme une panacĂ©e et sources d’innombrables informations enrichissantes, conviviales et citoyennes, disponibles pour tous. Mais tout ne figure pas sur la « Toile », comme d’ailleurs dan... Lire la suite

Le 21 janvier 1793


"Louis XVI, un homme bon qui s’est rĂ©vĂ©lĂ©, Ă  l’usage, un souverain lamentable
"

Le 21 janvier 1793 fut guillotinĂ© un homme intelligent, trĂšs cultivĂ© – Ă  son Ă©poque, il Ă©tait l’un des rares Français Ă  Ă©crire sans truffer ses textes d’une multitude de fautes d’orthographe, en plus d’ĂȘtre un grand connaisseur des choses maritimes, de l’histoire antique et moder... Lire la suite

Notes sur la Présidentielle

"France profonde, on ne te changera plus"

  Fillon aura donc fait payer cher l’inactivitĂ© de sa femme. En bon bourgeois catho, il vole et se fait toujours prendre la main dans le sac. Alors il crie au secours et demande Ă  son avocat de service de le protĂ©ger (revoyez l’Affaire Von BĂŒlow pour comprendre). Le grand... Lire la suite

L’instinct de mort


"On peut craindre que l’histoire ne se rĂ©pĂšte"

  L’instinct de mort est le titre du livre autobiographique du criminel – libertaire Jacques Mesrine qui tentait d’y expliquer ses pulsions. Il fut abattu par des policiers qui exprimĂšrent leur instinct dĂ©fensif. Car il existe aussi, encore qu’un tribunal vienne de condam... Lire la suite

Thomas Paine, un « citoyen d’honneur » haineux, intrigant et dĂ©lateur

"Les Européens dans la Révolution française (24)"

Né en Grande-Bretagne dans un foyer de corsetiers quakers, Thomas Paine (1737-1809) est matelot, fonctionnaire, révoqué à deux reprises en raison de son indiscipline et de ses indiscrétions, puis artisan, déclaré failli. Il rencontre Benjamin Franklin à Londres, en 1774, et passe... Lire la suite

Jean Pache, le « Tartufe de la Révolution »

"Les Européens dans la Révolution française (23)"

Fils d’un Suisse de la domesticitĂ© du marĂ©chal Charles de La Croix de Castries, Jean, Nicolas Pache (1746-1823) se distingue trĂšs jeune par son intelligence et sa puissance de travail. C’est un fils d’immigrĂ©, naturalisĂ©. En 1774, il rencontre le mathĂ©maticien Gaspard Monge, avec... Lire la suite

Jacques Necker, un gros banquier prétentieux

"Les Européens dans la Révolution française (22)"

Fils d’avocat, Jacques Necker (1732-1804) devient en 1756 l’associĂ© de la banque genevoise Vernet-ThĂ©llusson, chargĂ© de la direction de son agence de Paris. Il Ă©pouse en 1764 une fille de pasteur, Suzanne Curchod, un bas-bleu qui passera sa vie dans l’admiration de son Ă©poux et f... Lire la suite