La beauté du diable

"L’abominable histoire de France"

Avec Philippe le Bel, la royautĂ© va se faire envahissante, brutale, cynique, spoliatrice. C’est ce que Lavisse appelle avec dĂ©licatesse : « les progrĂšs de la puissance royale ». Saint Louis avait fait de la justice l’attribut principal de la fonction royale. Mais il ne s’agissait... Lire la suite

Hommage

Cent ans de solitude

"L’abominable histoire de France"

Avec les CapĂ©tiens sur le trĂŽne, on va voir ce qu’on va voir ! La France est enfin dotĂ©e de rois dignes de ce nom, aprĂšs les MĂ©rovingiens, ramassis de « rois fainĂ©ants », et les Carolingiens, que Lavisse traite de « faibles » et de « lĂąches ». En effet, au lieu de combattre les N... Lire la suite

Qui t'a fait roi ?

Noblesse oblige

"L’abominable histoire de France"

On ne dira jamais assez Ă  quel point la fĂ©odalitĂ© se place dans la continuitĂ© de l’organisation politique et militaire de l’empire. On sait dĂ©sormais, par exemple, que la lĂ©gende du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde a pris naissance dans le souvenir des barbares char... Lire la suite

Traité de Verdun

Combien de parts de gùteau ?

"L’abominable histoire de France"

À en croire l’histoire qu’on apprend Ă  l’école, il en est des MĂ©rovingiens comme des Carolingiens : la dĂ©cadence des premiers commence dĂšs la mort de Clovis, et celle des seconds dĂšs la mort de Charlemagne ! (suite…)... Lire la suite

« Forteresse Europe » : le « Discours de Dresde »,

"Naissance du premier mouvement identitaire paneuropéen"

ÉvĂ©nement presque passĂ© inaperçu (sauf pour les lecteurs d’EuroLibertĂ©s et de Riposte laĂŻque), ces derniers jours, que celui de la signature de la Charte constitutive du premier mouvement politique identitaire europĂ©en : « Forteresse Europe ». Le 13 mai dernier, dans l’enceinte d... Lire la suite