Christian Hofer : En clair notre administration et Sommaruga ont toujours su que tout était faux avec ces requérants et que cela mettait les Suisses en danger.

Il a fallu six ans (!) pour qu’un rapport sorte et l’on sait parfaitement que cela ne freinera pas la propagande des socialistes ou un Burkhalter qui larmoie pour des ÉrythrĂ©ens qui ne devraient aucunement se trouver chez nous! On accepte donc d’accueillir Ă  notre charge des profiteurs et des menteurs protĂ©gĂ©s par la gauche !

A cela s’ajoute le fait que de nombreux requĂ©rants se volatilisent lors de la procĂ©dure et que le budget de l’asile a explosĂ© pour de la racaille dont le mensonge est leur premier rĂ©flexe.

Enfin, on rappelle la violation de nos lois par les socialistes: chaque Ă©lĂ©ment pris Ă  part aurait dĂ» dĂ©jĂ  faire Ă©jecter Sommaruga du Conseil fĂ©dĂ©ral. Il n’en est rien!

**********

PrĂšs des trois quarts de tous les demandeurs d’asile ne remettent aucune carte d’identitĂ©. Souvent, nous ne savons pas Ă  qui nous accordons le droit de rester.

Si on analyse les dossiers des demandeurs d’asile, on tombe sur une accumulation de cas Ă©tranges: Beaucoup d’entre eux sont nĂ©s le 1er janvier.

Cela n’a rien Ă  voir avec un temps de procrĂ©ation particuliĂšrement populaire, mais le fait que de nombreux demandeurs d’asile camouflent leur identitĂ© parce qu’ils espĂšrent tant un avantage dans la procĂ©dure d’asile.

À prĂ©sent les chiffres officiels sur l’ampleur de cette dissimulation sont disponibles. Ils surpassent les pires craintes. « Depuis janvier 2010 jusqu’Ă  aoĂ»t 2016, dans 73 % des demandes d’asiles prĂ©sentĂ©es, les requĂ©rants ont… »

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.