France de ton malheur tu es cause en partie,

Je t’en ai par mes vers mille fois avertie.

Tu es marĂątre aux tiens, et mĂšre aux Ă©trangers.

Car la plus grande part des Ă©trangers obtiennent

Les biens, qui Ă  tes fils, justement appartiennent.

Mon ami Momo, dĂ©veloppeur de start-up Ă  BarbĂšs-Rochechouart, m’a fait part de l’indignation qu’avaient suscitĂ©e dans son milieu professionnel pareils propos, dĂ©couverts sur certains sites xĂ©nophobes particuliĂšrement nausĂ©abonds de la fachosphĂšre.

— La police, au lieu de faire n’importe quoi et de nous empĂȘcher de bosser, pĂ©nards dans nos quartiers, elle ferait mieux de pas laisser courir des saloperies pareilles Qu’est-ce qu’elle attend pour arrĂȘter ce mec. Il paraĂźt que c’est un souchien nommĂ© Rossard, co-fondateur d’un mouvement nationaliste. « La PlĂ©iade », qu’il s’appelle. Il l’anime avec une autre face de craie, un certain Joachim du Balai (certainement un pseudo, car il veut balayer les immigrĂ©s). Leur but ? La renaissance de la France. Tu parles ! L’Europe et Schengen ! Connaissent pas, ces arriĂ©rĂ©s ?

Joachim du Bellay

J’ai bien Ă©videmment tenu Ă  rĂ©tablir immĂ©diatement les quelques erreurs d’interprĂ©tation de mon interlocuteur indignĂ© qui a aussitĂŽt reconnu sa mĂ©prise.

— Qu’est-ce que tu dis ?
 Ils vivaient dans le XVIe ? Pas Ă©tonnant, c’est un quartier de bourgeois et de rĂ©acs ! Tous des « xylophones » ! (sans doute vibre-t-il d’indignation).

Nouveau rectificatif de ma part, nouveau commentaire de l’impĂ©tueux Momo.

— Ah, pas l’arrondissement, le siĂšcle
 Mes profs, ils ont dĂ» oublier d’en parler dans leurs cours
 ou bien ce jour-lĂ  j’étais ailleurs Ă  rĂ©gler une embrouille commerciale. Alors, comme ça, c’était un groupe de chanteurs engagĂ©s
 Comme Cantat ou Renaud ? Ils protestaient contre des mafiosi italiens et leurs gĂąchettes qui avaient envahi le marchĂ© français
 Al Capone oui, je connais – Les Incorruptibles, c’est un de mes films prĂ©fĂ©rĂ©s – mais Midi Six, Concini, Gondi
 Non, sur la tĂȘte de ma mĂšre, ça me dit rien. Pourtant dĂ©fendre son job, c’est pas un crime. En fait ce Rossard, c’est un caĂŻd pour oser Ă©crire ça. Il devait en avoir une belle paire


Pierre de Ronsard.

Pierre de Ronsard.

Ces points de suspension vous laissent perplexe, de quoi peut-il s’agir ? Non ! Ne soyez pas choquĂ©.

Merci, mon cher Momo, de m’avoir informĂ© de la circulation sur la toile de cet anachronisme, douteux sur le fond. Quant Ă  sa forme, il pourrait fort bien inspirer un poĂšte contestataire en mal de crĂ©ativitĂ©. Pourquoi pas Joey l’Étoile ? Avec son groupe dĂ©capant, il saurait en faire un rap particuliĂšrement saignant du genre :

Nique la France, MĂšre des arts, des armes et des lois.

Elle me nourrit encore du lait de sa mamelle


EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Jean-Pierre Brun

NĂ© Ă  Souk Ahras, Jean-Pierre Brun a sillonnĂ© l’AlgĂ©rie. Il a rejoint l’ArmĂ©e SecrĂšte et s’est retrouvĂ© Ă  Paris au sein de l’OAS MĂ©tro Jeunes
 Il est l'auteur de plusieurs livres aux Ă©ditions Dualpha.

Articles similaires