La Pologne pourrait bientĂŽt dĂ©noncer la Convention d’Istanbul
que voudrait imposer l’Union europĂ©enne

par Olivier Bault.

AprĂšs la Hongrie le 5 mai dernier, c’est au tour de la Pologne de faire connaĂźtre son rejet de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prĂ©vention et la lutte contre la violence Ă  l’égard des femmes et la violence domestique, appelĂ©e aussi Convention d’Istanbul.

Une convention que la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem avait qualifiĂ©e en 2014 de « levier formidable » puisqu’elle est imprĂ©gnĂ©e d’expressions empruntĂ©es Ă  l’idĂ©ologie du genre et demande aux États signataires de « promouvoir les changements dans les modes de comportement socioculturel des femmes et des hommes en vue d’éradiquer les prĂ©jugĂ©s, les coutumes, les traditions et toute autre pratique fondĂ©s [
] sur un rĂŽle stĂ©rĂ©otypĂ© des femmes et des hommes ». Le tout accompagnĂ© d’un nouvel abandon de souverainetĂ© en faveur d’une commission internationale d’experts chargĂ©e d’en surveiller la mise en Ɠuvre.

Le vice-ministre polonais de la Justice Marcin Romanowski a informĂ© le 13 mai sur son compte Twitter que « la Convention d’Istanbul parle de la religion comme Ă©tant cause de violence contre les femmes. Nous voulons dĂ©noncer ce baragouin Gender ratifiĂ© par la Plateforme civique et le PSL. L’opinion de l’étranger ne nous intĂ©resse pas. Pour nous, le fondement c’est l’État-nation souverain. ». Le vice-ministre a encore estimĂ© que « la bonne mĂ©thode pour lutter contre la violence, ce n’est pas d’apprendre aux petits garçons qu’ils peuvent porter des robes et jouer Ă  la poupĂ©e » et que la « Convention d’Istanbul ratifiĂ©e par le gouvernement de la Plateforme civique et du PSL est de la propagande nĂ©o-marxiste qui renverse notre monde de valeurs ».

Au sein de l’Union europĂ©enne, avant le refus hongrois cette convention avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© rejetĂ©e pour les mĂȘmes motifs par le parlement slovaque et par la cour constitutionnelle bulgare, tandis que le Parlement europĂ©en adoptait au contraire en septembre 2018 une rĂ©solution en faveur de l’adhĂ©sion de l’Union europĂ©enne en tant que telle Ă  la Convention du Conseil de l’Europe sur la prĂ©vention et la lutte contre la violence Ă  l’égard des femmes et la violence domestique. Les eurodĂ©putĂ©s y voyaient, sans doute de maniĂšre un peu abusive, un moyen d’imposer Ă  tous les pays membres de l’UE, « les mĂ©thodes de contraception modernes et l’avortement sĂ»r et lĂ©gal ».

La ratification par l’Union europĂ©enne de la Convention d’Istanbul reste par ailleurs un objectif dĂ©clarĂ© de la Commission europĂ©enne prĂ©sidĂ©e par l’Allemande Ursula Von der Leyen.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99