Qu’il soit un petit peu rĂ©actionnaire sur les bords n’a pas l’air de trop ennuyer les mĂ©dias français ; la meilleure preuve c’est que tous les journalistes parlent de Michel Houellebecq. Son dernier livre a mĂ©ritĂ© des articles assez Ă©logieux dans plusieurs journaux nationaux, et mĂȘme internationaux ! Un journaliste anglais a bien raison quand il affirme qu’« il n’y a pas d’équivalent britannique Ă  Michel Houellebecq. AprĂšs des annĂ©es Ă  l’éviter, l’establishment français l’a complĂštement acceptĂ©. »(1)

Que ce soit sur la dĂ©cadence sexuelle de la sociĂ©tĂ© ou la soumission de la France Ă  l’islam, Houellebecq paraĂźt mieux comprendre les maux qui rongent la sociĂ©tĂ© française que tous ces experts et technocrates sortis de l’ENA. Son dernier livre, SĂ©rotonine, sur l’abandon de la France pĂ©riphĂ©rique, montre qu’une fois encore Houellebecq a anticipĂ© ce que le peuple ressentait sans savoir comment l’exprimer, Ă  savoir, la rĂ©elle distance entre les Ă©lites parisiennes et les Français de base. Houellebecq l’exprime comme il le sait en Ă©crivant. Le peuple l’exprime comme il le peut en se rĂ©voltant (les Gilets Jaunes).

Et c’est justement Ă  cause de cette capacitĂ© Ă  cerner le monde actuel que je vous conseille de lire le dernier article de Houellebecq sur le prĂ©sident Donald Trump, au titre provocateur de Donald Trump Is a Good President(2). Donald Trump, un bon PrĂ©sident ? DĂ©cidĂ©ment, Houellebecq va Ă  contre-courant de l’intelligentsia occidentale.

N’est-il pas surprenant de le prĂ©senter comme un bon prĂ©sident alors que les mĂ©dias occidentaux passent leurs temps Ă  le prĂ©senter comme un incompĂ©tent, raciste et misogyne, homophobe et transphobe ? (Pardonnez-moi ce nĂ©ologisme, mais on vit dans la « cage aux phobes »).

Ne serait-ce pas parce que tout simplement le prĂ©sident Trump comprend que le monde a changĂ©, dirigeant donc les EUA avec en tĂȘte ce changement de statu quo
 Le monde est devenu multipolaire, les EUA (États-Unis d’AmĂ©rique) ne sont plus l’hyperpuissance des annĂ©es quatre-vingt-dix, d’oĂč la politique de dĂ©sengagement international menĂ©e par Trump. Et pour Houellebecq, ceci est une trĂšs bonne nouvelle pour le reste du monde.

Contrairement Ă  un George W. Bush, Donald Trump ne se prĂ©occupe pas de forcer des dictateurs Ă  accepter la libertĂ© de la presse. Sa seule prĂ©occupation, c’est le peuple amĂ©ricain et son bien-ĂȘtre, ce qui le diffĂ©rencie de la plupart des leaders de l’Europe Occidentale.

Le prĂ©sident amĂ©ricain dĂ©chire les traitĂ©s commerciaux qu’il juge mauvais pour les intĂ©rĂȘts des travailleurs amĂ©ricains car, comme nous le dit Houellebecq, le « PrĂ©sident Trump a Ă©tĂ© Ă©lu pour dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts des travailleurs amĂ©ricains ; et il dĂ©fend les intĂ©rĂȘts des travailleurs amĂ©ricains. Durant les cinquante derniĂšres annĂ©es en France, on aurait aimĂ© voir ce genre d’attitude plus souvent » de la part des chefs d’État.(3)

Mais les prĂ©occupations d’ordre patriotique ne sont pas les seuls points positifs de Donald Trump, car Houellebecq renchĂ©rit, surtout lorsqu’il dit que « contrairement aux libĂ©raux [
] le prĂ©sident Trump ne considĂšre pas le libre marchĂ© mondial comme le summum du dĂ©veloppement humain [
] »(4)

On comprend en lisant ce texte que Houellebecq voit Donald Trump comme la continuation d’une sĂ©rie de revers que les pro-mondialistes ont subi ces derniĂšres annĂ©es, le rejet du TraitĂ© de Lisbonne(5), le Brexit, les populistes en Europe Centrale, etc.

Et si les AmĂ©ricains ont osĂ© Ă©lire Donald Trump, pour les Français le prochain pas est la sortie de l’Union EuropĂ©enne, une façon de rĂ©entrer dans l’histoire. Car l’histoire revient toujours, et l’écrivain nous le rappelle quand il affirme qu’une des constantes de la « longue Histoire EuropĂ©enne est la lutte contre l’Islam ; aujourd’hui cette lutte est simplement revenue au-devant de la scĂšne. »(6)

Tout indique que l’écrivain français attend impatiemment l’arrivĂ©e d’un Donald Trump Ă  la française, patriote comme lui, moins grossier, mais tout aussi courageux dans sa volontĂ© de protĂ©ger le peuple qui l’aura Ă©lu. EspĂ©rons seulement que le prochain livre de Houellebecq aura le titre de Renaissance. Étant donnĂ© ses capacitĂ©s prophĂ©tiques, ce titre serait de bon augure.

Notes                       

(1) Dans l’original : « There’s no British equivalent to Houellebecq. After years of being shunned by the French establishment, he has now been fully embraced by it. » Sexton, David (10 janvier 2019), Book of the week : SĂ©rotonine by Michel Houellebecq, Evening Standard, UK, (cliquez ici).

(2) En français le titre veut dire « Donald Trump est un bon prĂ©sident ». Cet article peut ĂȘtre lu gratuitement sur le site du Harpers Magazine du mois de dĂ©cembre, mais en anglais seulement. Houellebecq, Michel, traduit par Cullen, John (2018), Donald Trump Is a Good PrĂ©sident, Harper’s Magazine, USA (cliquez ici).

(3) Dans l’original : President Trump was elected to safeguard the interests of American workers ; he’s safeguarding the interests of American workers. During the past fifty years in France, one would have wished to come upon this sort of attitude more often.

(4) Dans l’original : Unlike free-market liberals (who are, in their way, as fanatical as communists), President Trump doesn’t consider global free trade the be-all and end-all of human progress. When free trade favors American interests, President Trump is in favor of free trade ; in the contrary case, he finds old-fashioned protectionist measures entirely appropriate.

(5) Honteusement votĂ© par l’AssemblĂ©e Nationale, ce qui montre bien le respect que les Ă©lites ont de la dĂ©mocratie directe


(6) Dans l’original : « [
] in Europe’s long history is the struggle against Islam ; today, that struggle has simply returned to the foreground ». Curieusement, les articles du Figaro et du Monde ou mĂȘme du New York Times qui ont traitĂ© ce sujet ont oubliĂ© de citer cette phrase qui est, Ă  mon avis, une des plus importante du texte. Pour Michel Houellebecq, il n’y a pas de diffĂ©rence entre le discours des leaders comme Salvini et les discours des leaders du Groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, Slovaquie et RĂ©publique TchĂ©que), les prĂ©occupations sont les mĂȘmes. La lutte contre l’Islam, l’immigration, les identitĂ©s reviennent. Il aurait Ă©tĂ© intĂ©ressant que les journalistes s’arrĂȘtent deux minutes sur cette partie du texte.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99