par Claude Janvier (auteur de Coup de Gueule d’un jour, Coup de Gueule toujours ! aux  Éditions du Ver Luisant).

Il dĂ©chaĂźne les passions, enflamme les campus et les dĂ©bats, fait l’objet de nombreux articles et interviews, mais au bout du compte, qu’en est-il rĂ©ellement ?

Un peu d’histoire : « Le “grand remplacement” est prĂ©sentĂ© comme une thĂ©orie complotiste d’extrĂȘme droite, selon laquelle il existerait un processus dĂ©libĂ©rĂ© de substitution de la population française et europĂ©enne par une population non-europĂ©enne, originaire en premier lieu d’Afrique noire et du Maghreb. Ce changement de population impliquerait un changement de civilisation et ce processus serait soutenu par l’élite politique, intellectuelle et mĂ©diatique europĂ©enne, par idĂ©ologie ou par intĂ©rĂȘt Ă©conomique.

Cette thĂšse a Ă©tĂ© rĂ©introduite en 2010 par Renaud Camus, Ă©crivain français d’extrĂȘme droite. Les principaux arguments de cette thĂšse, qu’ils soient dĂ©mographiques ou culturels, sont rĂ©futĂ©s par la grande majoritĂ© des spĂ©cialistes, qui rĂ©cusent autant la mĂ©thode dont elle Ă©mane que la logique qui la sous-tend » (Source wikipĂ©dia) : (cliquez ici)

Les soutiens de la thĂšse du grand remplacement clament qu’il est urgent d’arrĂȘter l’immigration et les opposants proclament le contraire en estimant que le nombre de migrants n’est pas un problĂšme, que l’on est bien loin de la situation dramatique Ă©noncĂ©e par les partisans de la thĂ©orie.

Comme toujours, il faut chercher à qui cela profite. Qui en tire des avantages ? Qui réalise des bénéfices ?

Les opposants de la théorie sont, dans la grande majorité, les médias mainstream et les politiciens européens, représentés par la gauche, la droite et le centre. Les soutiens de la théorie sont en général chez le RN et dans la mouvance souverainiste.

Les politiciens et les mĂ©dias mainstream sont largement sujets Ă  caution, Ă©tant donnĂ© qu’ils sont pro-mondialistes. Ils obĂ©issent au doigt et Ă  l’Ɠil Ă  Bruxelles, elle-mĂȘme infĂ©odĂ©e aux USA. Leur idĂ©ologie mondialiste est contestable, car jonchĂ©e de crimes d’État, d’irrĂ©gularitĂ©s financiĂšres, de paupĂ©risation de la population et de guerres multiples dans beaucoup de rĂ©gions du globe.

Les soutiens peuvent avoir de temps Ă  autre des propos extrĂ©mistes et n’énoncer qu’un aspect de la vĂ©ritĂ©, bien que, quand on examine certaines Ă©vidences, on ne peut que se poser lĂ©gitimement des questions.

Parce que si l’on sort du duel « Pour ou contre », on se demande pourquoi les autoritĂ©s laissent les migrants s’entasser sous les ponts, sous des bretelles d’autoroute, sur les trottoirs de la Porte de la Chapelle, dans des camps Ă  Calais ou ailleurs ? Pourquoi les laisser dans cet Ă©tat de dĂ©nuement ? Pourquoi aussi ne pas leur apprendre notre langue, nos coutumes et quelques-unes de nos lois ? Pourquoi ne pas leur permettre de s’intĂ©grer dignement ? Pourquoi ne pas renvoyer chez eux, ceux qui ne veulent pas travailler ?

Sources : (cliquez ici), (cliquez ici), (cliquez ici), (cliquez ici)

Pourquoi favoriser le communautarisme Ă  outrance ? Pourquoi dresser les gens les uns contre les autres ? Dernier exemple frappant : le quotidien Le Parisien jette le trouble sciemment en relatant le dramatique fait divers Ă  Paris oĂč un chauffeur de bus tue un automobiliste. Comment jeter de l’huile sur le feu ?

Le Monde s’empresse de voler au secours de son confrùre.

Pigasse, Niel, LVMH
 Les patrons de presse s’entraident.
Sources (cliquez ici), (cliquez ici)

Pourquoi aussi favoriser le retour des djihadistes français ? Ces gens ont renié la nationalité française et brûlé leurs passeports. Donc, ils ne sont plus français.

Tout ceci engendre le chaos. C’est fait exprĂšs. Pour qui ? Et toujours des « Pourquoi ? »

Quelques-uns parlent du plan Kalergi. Mais ce n’est pas probant. Pour ceux que cela intĂ©resse :

Sources (cliquez ici), (cliquez ici)

Qui sont les mondialistes ? Une suprématie financiÚre, politique et policiÚre (les grands banquiers internationaux, quelques politiciens de « haut vol », les dirigeants des services secrets, les boss des trusts, les patrons de médias, les dirigeants des organisations internationales, des opportunistes comme Soros, Gates, etc).

Que veulent-ils ? Un gouvernement mondial oĂč seule une Ă©lite se dorerait la pilule, pendant que le reste du monde serait Ă  leur service.

Comment y arriver ? En annihilant toutes les frontiÚres, les pays et par conséquent toutes les nationalités.

Mais les souverainistes, les patriotes, et la multitude des langues parlĂ©es sur cette planĂšte ne facilitent pas leurs intĂ©rĂȘts.

La rĂ©sistance est plus forte que prĂ©vu. Inciter une « invasion » de migrants ne peut qu’aller dans leur sens. C’est pour ça que les politiciens europĂ©ens poussent une migration invasive, qui ne profite Ă  personne et qui dĂ©truit nos pays.

Encore moins aux migrants qui, pensant arriver dans un Eldorado, ne trouvent qu’une tente sous un pont pour dormir.

L’immigration a toujours Ă©tĂ© une bonne chose, mais une invasion migratoire est une colonisation.

Coup de Gueule d'un jour, Coup de Gueule toujours ! de Claude Janvier (Éditions du Ver Luisant).

Coup de Gueule d’un jour, Coup de Gueule toujours ! de
Claude Janvier (Éditions du Ver Luisant).

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99