01 Sheeple

Bernard Plouvier

Au début de notre nouvelle Úre globalo-mondialiste, des résistants nord-américains ont forgé un néologisme, celui de Sheeple : le peuple de moutons, asservi à la désinformation des chaßnes télévisées et devenus dépendants de la nouvelle drogue, les réseaux sociaux.

02 Sheeple

De fait (photo ci-dessus), une majoritĂ© d’adolescent(e)s luttent contre leur angoisse existentielle en Ă©tant rivĂ©(e)s, vissĂ©(e)s, « scotchĂ©(e)s » Ă  leur tablette Net ou Ă  leur tĂ©lĂ©phone-microordinateur portable.

Quant aux adultes, ils sont devenus des consommateurs bĂ©ats de l’opium tĂ©lĂ©visuel, qui leur apporte des images (remaniĂ©es), des informations triĂ©es, voire « reforgĂ©es » par des orfĂšvres en manipulation.

On comprend fort bien que l’ordinateur ou un tĂ©lĂ©phone portable branchĂ©s sur le Net distribuent l’information de façon quasi-instantanĂ©e et aseptisĂ©e. On Ă©limine ce qu’il peut y avoir d’offensant pour la vue ou l’odorat dans les contacts humains pour n’en retenir que l’échange d’idĂ©es, le ping-pong des rĂ©actions, dans l’ambiance parfois survoltĂ©e, mais si dĂ©licieusement primaire du commentaire incisif, enthousiaste ou indignĂ©.

L’on assiste presque partout, du moins dans les zones couvertes par les satellites de tĂ©lĂ©communications, au triomphe de la pensĂ©e rĂ©flexe, de l’automatisme idĂ©atoire, rĂ©sultat du formidable bourrage de crĂąnes, du formatage de la pensĂ©e des moutons, dominĂ©s, bernĂ©s, dirigĂ©s par des loups.

C’est ainsi que l’on en vient – grĂące Ă  un exemple, Ă  peine semestriel, de tuerie perpĂ©trĂ©e par un psychotique blanc, alors que l’on cache les milliers de meurtres effectuĂ©s quotidiennement par des Noirs, des MaghrĂ©bins, des Latino-AmĂ©ricains, des Moyen-Orientaux – Ă  exiger des EuropĂ©ens ou des Nord-AmĂ©ricains blancs qu’ils se dessaisissent de leurs armes (photo ci-dessous) – « Turn in your guns » signifie : livrez vos armes Ă  feu Ă  la police
 alors que l’exemple de l’Afrique du Sud dĂ©montre les risques Ă©vidents pour les Blancs de leur dĂ©sarmement, face aux bandes noires surarmĂ©es.

03 Sheeple

Certes, l’exemple citĂ© n’est pas bon : « L’Afrique aux Africains » est un slogan lĂ©gitime. Mais un jour, en Europe ou en AmĂ©rique du Nord, les populations de race europĂ©enne seront confrontĂ©es chez elles à la mĂȘme stupidité : on aura dĂ©sarmĂ© la race civilisatrice, alors que l’islamo-pĂ©trodollar et l’argent des trafics de drogue alimentent d’énormes ventes d’armes aux envahisseurs.

Lorsque le prĂȘtre (atypique) et mĂ©decin François Rabelais fixait pour la postĂ©ritĂ© l’image des « moutons de Panurge », l’Europe Ă©tait bien installĂ©e dans sa Grande Renaissance, qui fit des EuropĂ©ens la race civilisatrice par excellence, non sans ratĂ©s c’est Ă©vident : rien de ce qui est humain ne peut prĂ©tendre Ă  l’approche de la perfection.

Le mouvement Sheeple, nĂ© au dĂ©but du XXIe siĂšcle aux USA, est l’avatar nord-amĂ©ricain des mouvements populistes, nĂ©s en Europe occidentale au contact des aspects les plus sordides et les plus dangereux pour notre avenir de l’imposition de l’American way of life.

Il faut combattre le Mal par tous les moyens : des idĂ©es pour l’élite ; des slogans et des images pour la masse et c’est ce que fait le mouvement Sheeple et sa lutte « for Freedom ».

Dans tous les cas, le but est de « dĂ©sabrutir »  un nĂ©ologisme vaut parfois mieux que cent discours.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Bernard Plouvier

Ancien chef de service hospitalier, spĂ©cialisĂ© en MĂ©de­cine interne.Il est auteur de nombreux livres historiques (L’énigme Roosevelt, faux naĂŻf et vrai machiavel ; La tĂ©nĂ©breuse affaire Dreyfus ; Hitler, une biographie mĂ©dicale et politique ; Dictionnaire de la RĂ©volution française,
) et d'essais (RĂ©flexions sur le Pouvoir. De Nietzsche Ă  la Mondialisation ; Le XXIe siĂšcle ou la tentation cosmopolite ; Le devoir d’insurrection,
). Il a Ă©tĂ© Ă©lu membre de l’AcadĂ©mie des Sciences de New York en mai 1980.

Articles similaires