L’avis de Jean-François TouzĂ©.
Jean-François Touzé, Délégué général du Parti de la France, est également le rédacteur en chef de la revue "Confrontations".

Jean-François TouzĂ©, DĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral du Parti de la France, est Ă©galement le rĂ©dacteur en chef de la revue « Confrontations ».

Qu’elles soient sanitaires, Ă©conomiques, sociales, financiĂšres, internationales, migratoires ou gĂ©opolitiques, les crises qui se succĂšdent et se chevauchent, mettent en lumiĂšre l’incapacitĂ© des dĂ©mocraties — singuliĂšrement des dĂ©mocraties europĂ©ennes — Ă  faire face. TiraillĂ©s entre leur crainte de ne pas en faire assez et celle de devoir en faire trop, soumis Ă  l’idĂ©e qu’ils se font d’une opinion publique qui n’attend pourtant d’eux que l’action, les dirigeants occidentaux tanguent et roulent sous les coups des tempĂȘtes comme autant de bateaux ivres.
En France, cette main tremblante de l’État dissimulĂ©e sous le gant avachi d’une autoritĂ© brandie mais non assumĂ©e, on la voit se recroqueviller aprĂšs chaque attaque terroriste islamique, au moment de chaque pic de la dĂ©ferlante migratoire, devant chaque menace du PrĂ©sident turc et chaque dĂ©cision commerciale ou stratĂ©gique de Washington.
Aujourd’hui l’Ă©pidĂ©mie de coronavirus sĂ©vit. Elle aura sa fin. Dans ses effets sanitaires, comme dans ses consĂ©quences Ă©conomiques et sociales possiblement bien plus redoutables que la maladie elle mĂȘme.
Mais un jour ou l’autre cette Ă©rosion continue de l’autoritĂ© de l’État se transformera en effondrement. Ce jour lĂ , quand viendra le temps de la paralysie nationale, y compris en termes d’ordre public, ce sera le chaos. Peut ĂȘtre bien plus vite que l’on ne le croit, l’expĂ©rience de l’Histoire montrant que lorsque les choses deviennent possibles, elles ne tardent pas Ă  se rĂ©aliser.
Le combat national est avant tout une course contre la montre. Seuls les Etats forts sont en capacité de protéger leurs peuples.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99