Il y a dans cette affaire, indĂ©pendamment de son cĂŽtĂ© grotesque « d’adolescent attardé », un vĂ©ritable scandale. Tout observateur impartial aura remarquĂ© qu’à part une exception ou deux, le monde politico-mĂ©diatique ne s’est pas indignĂ© des « exercices » sexuels douteux d’un ancien ministre de la rĂ©publique, mais de la diffusion sur le Net d’images scabreuses filmĂ©es par l’intĂ©ressĂ© lui-mĂȘme ! Aucune condamnation de ce stupide comportement, non, par contre une condamnation sans faille des « rĂ©seaux sociaux », coupables d’attenter Ă  la vie privĂ©e de ce pauvre Griveaux. Mais de qui se moque-t-on ?

Un seul coupable, le « net » !

Nul n’a songĂ© Ă  s’inquiĂ©ter des lubies perverses de ce petit marquis bien en cour, jusqu’à prĂ©sent, de la Macronie. Ah ces bons vieux rĂ©seaux sociaux responsables de tous nos maux qui rĂ©percutent des choses, disons, confidentielles, intimes, « circulez, il n’y a rien Ă  voir ! ».

Quelle sinistre plaisanterie. Si cet individu prĂ©tentieux, plein de morgue, un ancien de l’écurie de DSK –  ceci expliquant peut-ĂȘtre cela ? – n’avait pas eu l’incroyable rĂ©flexe de se photographier et d’envoyer l’image Ă  une potentielle dulcinĂ©e, rien ne serait sorti de cette Ă©cƓurante intimitĂ©. Car, convenons-en, il faut ĂȘtre un peu tordu pour se filmer dans une attitude d’éjaculateur matinal, non ? Nous avons tous vu sur les Ă©crans des chaĂźnes d’info type BFM, C-News ou LCi, des dinosaures du monde politique venir quasiment excuser le Griveaux, pour s’acharner sur celles ou ceux qui ont diffusĂ© les images, comme le « philosophe » Luc Ferry, ancien ministre aussi, ou ce Cohn Bendit que l’on ressort Ă  la moindre occasion, sans doute le plus mal placĂ© pour parler d’un tel sujet !

Un étrange « citoyen », ce Piotr Pavlenski.

Un étrange « citoyen », ce Piotr Pavlenski.

Toute honte bue, le Benjamin a portĂ© plainte contre Piotr Pavlenski, l’anarchiste russe rĂ©fugiĂ© politique, et sa complice Alexandra Taddeo, la destinataire des images, coupables d’avoir balancĂ© cette scĂšne sur ces fameux rĂ©seaux sociaux. Était-ce un coup tordu pour faire plonger Griveaux et le faire renoncer Ă  la mairie de Paris ? Certes, les sondages n’étaient pas bons, mais point n’était besoin de « tirer sur une ambulance ».Et son ancien collĂšgue LREM comme lui, virtuel candidat pour 2022, Joachim Son-Forget, dĂ©putĂ© des Français de l’extĂ©rieur, n’a pas non plus Ă©tĂ© Ă©tranger Ă  la diffusion de cette scĂšne, comme il l’a reconnu lui-mĂȘme, tout en se fĂ©licitant de la mise en examen du couple par qui le scandale a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©. On aurait voulu carboniser l’ancienne tĂȘte de liste des « marcheurs » dans la capitale, que l’on ne s’y serait pas pris autrement. Car l’affaire remonte Ă  2018 ! Donc, le dossier Ă©tait en attente d’opportunitĂ©, au « frigo ».

VoilĂ  qui en dit long sur les mƓurs de cette sociĂ©tĂ© faisandĂ©e. Il s’est mĂȘme trouvĂ© un prĂ©sident de cette « rĂ©publique bananiĂšre », pour insinuer que les Russes, manipulateurs habituels paraĂźt-il, sur la toile, seraient derriĂšre tout ça. Tout cela au moment mĂȘme oĂč Macron semblait vouloir renouer avec Poutine pour amĂ©liorer les relations entre Paris et Moscou ! Était-il utile que notre Chef de l’État encore pour deux ans – patience ! –, lance pareil pavĂ© dans la mare ? Il s’est mĂȘme trouvĂ© des politicards et des journaleux pour s’étonner que Pavlenski, bĂ©nĂ©ficiaire de l’asile politique, n’ait pas Ă©tĂ© dĂ©jĂ  expulsĂ©, alors qu’il se trouve Ă  la merci de ThĂ©mis, sous le coup d’une autre affaire remontant Ă  janvier dernier.

Bien plus prompts Ă  demander l’expulsion de cet indĂ©sirable, que l’application des OQTF frappant les clandestins dĂ©boutĂ©s du droit d’asile, mais jamais exĂ©cutĂ©es !

En cette Ve agonisante, chaque jour nous nous enfonçons un peu plus dans la décadence.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Jean-Claude Rolinat

Jean-Claude Rolinat a Ă©tĂ© successivement cadre administratif, documentaliste et journaliste dans la presse d’opinion. Il a publiĂ© plusieurs ouvrages consacrĂ©s Ă  l’histoire contemporaine et rĂ©digĂ© les biographies du gĂ©nĂ©ral Peron (Argentine), du marĂ©chal Mannerheim" (Finlande), et de Ian Smith (RhodĂ©sie), "Le Canada français, de Jacques Cartier au gĂ©nocide tranquille" (avec RĂ©mi Tremblay). Derniers livres parus aux Ă©ditiions Dualpha : "La Bombe africaine et ses fragmentations", prĂ©facĂ© par Alain Sanders et "Dictionnaire des États Ă©phĂ©mĂšres ou disparus de 1900 Ă  nos jours” (2e Ă©d. revue, corrigĂ©e et augmentĂ©e).

Articles similaires