Luigi Di Maio, le chef de file du M5S, a dĂ©clarĂ© vouloir la destitution du prĂ©sident. Celui-ci avait bloquĂ© la nomination d’un ministre eurosceptique, empĂȘchant ainsi la formation du gouvernement. Le Premier ministre dĂ©signĂ© a, lui, renoncĂ©.

Le leader du Mouvement 5 Ă©toiles (M5S) a annoncĂ© le 27 mai vouloir la destitution du prĂ©sident italien Sergio Mattarella. En effet, Luigi Di Maio a dĂ©clarĂ©, au cours d’un entretien tĂ©lĂ©phonique pour la tĂ©lĂ©vision publique Rai, qu’il comptait invoquer l’article 90 de la Constitution italienne, permettant de mettre en accusation le chef de l’Etat pour «haute trahison» ou «atteinte Ă  la Constitution».

Luigi Di Maio cherche donc Ă  obtenir du Parlement la destitution du prĂ©sident Sergio Mattarella, aprĂšs le refus de ce dernier de nommer un ministre proposĂ© par le prĂ©sident du Conseil dĂ©signĂ© Giuseppe Conte. «Nous Ă©tions Ă  deux doigts de former un gouvernement mais nous avons Ă©tĂ© stoppĂ©s parce que, dans notre Ă©quipe, il y avait un ministre qui critiquait l’Union europĂ©enne», a dĂ©clarĂ© Luigi Di Maio dans cette interview, en faisant rĂ©fĂ©rence Ă  Paolo Savona, ouvertement eurocritique, que la coalition populiste M5S-Lega souhaitait voir à la tĂȘte du ministĂšre des Finances. Mais, le prĂ©sident italien Sergio Mattarella a refusĂ© de valider le nom de Paolo Savona.

Le chef du gouvernement italien dĂ©signĂ©, Giuseppe Conte, a quant Ă  lui jetĂ© l’Ă©ponge le 27 mai face Ă  l’intransigeance de Sergio Mattarella. Cette action du prĂ©sident ouvre la voie Ă  de possibles nouvelles Ă©lections et replonge l’Italie dans une crise politique.

Article paru sur le site LesObservateurs.ch.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Euro Libertes

EuroLIbertés est le site de la réinformation européenne.

Articles similaires