par Claude Haenggli.
Dans un entretien accordĂ© Ă  une tĂ©lĂ©vision israĂ©liennne (cliquez ici), la chanceliĂšre pro-immigrationniste allemande a reconnu ce qu’elle-mĂȘme et les mĂ©dias Ă  son service ont toujours niĂ© jusqu’ici : le nouvel antisĂ©mitisme en Allemagne provient de l’immigration. Mais elle a de nouveau cachĂ© la vĂ©ritĂ©, parlant d’« arabes » et non de musulmans, alors que les immigrants d’origine turque ou iranienne sont tout autant antisĂ©mites. Elle n’a pas rĂ©ussi Ă  intĂ©grer les millions d’immigrĂ©s musulmans arrivĂ©s en Allemagne, entre autres Ă  la suite de son ouverture illĂ©gale des frontiĂšres. Elle avait pourtant Ă©tĂ© avertie dĂšs 2016 de la gravitĂ© du problĂšme, notamment par le co-prĂ©sident du centre Simon Wiesenthal dans le Tagesspiegel de Berlin (cliquez ici).

Traduction (Claude Haenggli) : L’Allemagne se rend compte de la tĂąche que reprĂ©sente l’intĂ©gration de plus d’un million d’immigrants musulmans. Berlin devra dĂ©penser pour cela 50 milliards d’euros. Mais la chanceliĂšre Angela Merkel n’a pas seulement un problĂšme financier. Elle fait le pari que les arrivants accepteront les rĂšgles dĂ©mocratiques de la sociĂ©tĂ© allemande; qu’on peut apprendre aux immigrants le respect des autres religions et des incroyants ; que les femmes seront respectĂ©es et ne seront pas victimes de dĂ©lits sexuels. On ne peut qu’espĂšrer que l’Allemagne rĂ©ussisse ce que la France, la Belgique et les pays scandinaves n’ont pas rĂ©alisĂ© jusqu’ici. L’avenir de la dĂ©mocratie europĂ©enne, des valeurs occidentales et des Juifs europĂ©ens est en jeu.

Article paru sur le site LesObservateursch.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99