Par Héléna Dvorskà.

Le 3 avril, la mairie du 6e arrondissement de Prague a fait enlever de son piĂ©destal la statue du marĂ©chal soviĂ©tique Ivan Konev. La dĂ©cision avait Ă©tĂ© prise par le conseil municipal en septembre dernier. Ivan Konev commanda les troupes de l’ArmĂ©e rouge qui libĂ©rĂšrent Prague des nazis en 1945. L’ironie veut que, lors de l’assaut de la ville, il ordonna de ne pas utiliser d’artillerie lourde pour prĂ©server les monuments de la capitale tchĂšque.

La statue maréchal soviétique Ivan Konev déboulonnée


La statue maréchal soviétique Ivan Konev déboulonnée


Le dĂ©mantĂšlement des statues Ă  la gloire des soldats et responsables  soviĂ©tiques est devenu un Ă©lĂ©ment d’une campagne politique dans plusieurs États est europĂ©ens. En faisant cela, des politiciens cherchent Ă  se dĂ©barrasser du passĂ© communiste de leur pays et capter des voix de l’Ă©lectorat, notamment celles de la jeunesse. Eux, les jeunes, aimeraient vivre dans une Europe dĂ©mocratique et libĂ©rale. Mais sont-ils vraiment prĂȘts ? En effet, les valeurs europĂ©ennes ne se limitent pas Ă  la libertĂ©, mais incluent aussi la responsabilitĂ© envers le passĂ©, quels que soient ses pages sombres.

La dĂ©mocratie encourage la prĂ©servation du patrimoine historique. La tyrannie, par contre, ne tolĂšre aucun rappel du passĂ© controversĂ©. Or, les TchĂšques semblent ne pas encore rĂ©aliser cela.  Bien que le prĂ©sident, Milos ZĂ©man, ait fustigĂ© la dĂ©cision des autoritĂ©s municipales de la rĂ©gion de Prague-6, le ministĂšre tchĂšque des Affaires Ă©trangĂšres s’est dĂ©chargĂ© de toute responsabilitĂ© en mettant de l’huile sur le feu dans les relations avec la Russie. Il est impossible d’imaginer une telle rĂ©action du Quai d’Orsay si la mairie du 8e arrondissement de Paris avait dĂ©cidĂ© d’enlever le Monument du Corps expĂ©ditionnaire russe.

Malheureusement, l’incident liĂ© Ă  la statue du marĂ©chal soviĂ©tique Ă  Prague a dĂ©montrĂ© l’incapacitĂ© de la sociĂ©tĂ© tchĂšque d’embrasser les valeurs europĂ©ennes essentielles. La lutte contre des fantĂŽmes empĂȘche les TchĂšques d’avancer. Voici donc une solution simple : au lieu de tourner la colĂšre contre un objet en bronze, il faut apprendre Ă  pardonner et accepter le passĂ©.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99