Au pays de Descartes, tout le monde sait qu’il est mal vu d’aborder certains sujets qui heurtent les esprits par trop rationnels. Pourtant, c’est le but dĂ©clarĂ© du nouveau livre de GĂ©rard Letailleur qui aborde les sujets les plus graves, les plus insolites, voir les plus troublants, tout autant que les plus cĂ©lĂšbres ou les moins con­nus ; grĂące Ă  lui, nous apprĂ©hendons diffĂ©remment notre passĂ© oĂč se croisent mouvements religieux, lĂ©gendes, symboles et rituels inconnus, mais aussi grandes figures de l’histoire humaines ou divines, civilisations disparues, royaumes et peuples fascinants, citĂ©es dĂ©truites, drames historiques, merveilles artistiques, etc.

Gerard Letailleur.

Gerard Letailleur.

Le plus remarquable avec GĂ©rard Letailleur est probablement qu’il ne cherche jamais Ă  prouver ni encore plus Ă  dĂ©montrer quoi que ce soit. Son seul dĂ©sir semble de porter Ă  la connaissance du plus grand nombre de lecteurs
 ce qu’ils ne liront pas ailleurs !

Il se satisfait pleinement d’un rĂŽle simple, mais difficile : celui d’observateur perspicace du passĂ© des peuples en rappelant des faits, en soulignant certaines con­cordances d’évĂ©nements, en proposant Ă©ventuellement des hypo­thÚ­ses de rĂ©flexion, mais, et il faut insister tout particuliĂšrement sur ce point, sans dĂ©sir aucun de dĂ©livrer de message, comme tant de pseudo-chercheurs n’hĂ©sitent pas Ă  s’y risquer ; ces donneurs de leçons Ă  « trois euros, six sous », savants auto-dĂ©clarĂ©s, sont bien souvent plus amateurs de « comĂ©dies historiques » que de recherches sincĂšres.

Certains lecteurs, sans doute, connaßtront déjà nombre des sujets abordés dans Les Portes du passé.

Ils en auront peut-ĂȘtre eu une ap­pro­che diffĂ©rente, mais ils reconnaĂźtront l’honnĂȘtetĂ© avec laquelle chaque sujet est apprĂ©hendĂ©, toujours sans tabous, contraintes ni prĂ©jugĂ©s


D’autres lecteurs dĂ©couvriront bien des personnages, bien des Ă©vĂ©nements, bien des circonstances qu’ils ignoraient


En entrant dans un nouveau millĂ©naire, nombreux ont Ă©tĂ© ceux qui se sont brusquement inquiĂ©tĂ©s de l’avenir. Pour rĂ©pondre Ă  de telles angoisses, somme toute bien humaines, certains cherchent, Ă  l’exemple de notre auteur, des rĂ©ponses dans le passĂ© le plus lointain des peuples. Ils s’aperçoivent alors que celui-ci ne vĂ©hicule pas de simples histoires pour faire frĂ©mir les enfants ou les Ăąmes sensibles, mais qu’il recĂšle souvent de vĂ©ritables enseignements, surtout s’ils sont difficiles Ă  dĂ©crypter.

Et on comprend alors tout le sens de cette dĂ©finition donnĂ©e par Friedrich Nietzsche dans le prologue d’Ainsi parlait Zarathoustra : « L’homme qui a la plus grande mĂ©moire est celui de l’avenir. »

Les portes du passĂ© de GĂ©rard Letailleur, Éditions Dualpha, prĂ©face de Philippe Randa, collection « Grande HiĂ©rophanie », dirigĂ©e par Michel Gaudart de Soulages, 490 pages, 35 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

Les portes du passé, Gérard Letailleur, Préface de Philippe Randa, éditions Dualpha.

Les portes du passé, Gérard Letailleur, éditions Dualpha.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

 

 

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Derniers livres publiĂ©s : "Le dĂ©fi" (avec Marie-Simone Poublon) aux Ă©ditions Dualpha et "Le dictionnaire sulfureux" aux Ă©ditions SynthĂšse nationale.

Articles similaires