Entretien avec le Dr Jean-Claude PĂ©rez

(Propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

« L’arabo-islamisme prĂ©tend imposer la charia Ă  toute l’humanitĂ©.
En mettant en Ɠuvre des techniques de guerre rĂ©volutionnaire
utilisées en Algérie de 1954 à 1962 et au-delà
»

Le Dr Jean-Claude Perez.

Le Dr Jean-Claude Perez.

Quel rapport entre votre combat passĂ© pour l’« AlgĂ©rie Française » et la situation actuelle, un demi-siĂšcle plus tard ?

Tout d’abord que je ne confonds pas la religion musulmane avec l’arabo-islamisme. Ceci prĂ©cisĂ©, reconnaissons que le monde actuel est en train de vivre le dĂ©veloppement d’une rĂ©volution universelle : la rĂ©volution arabo-islamiste. Cet arabo-islamisme prĂ©tend imposer la charia Ă  toute l’humanitĂ© en mettant en Ɠuvre des techniques de guerre rĂ©volutionnaire utilisĂ©es en AlgĂ©rie de 1954 Ă  1962 et au-delà : assassinats, actes terroristes, enlĂšvements d’hommes et de femmes. Actes terroristes qui, au lieu de provoquer un raidissement dĂ©fensif et offensif des occidentaux, gĂ©nĂšrent une attitude de capitulation devant ces nouveaux conquĂ©rants. COMME CE FUT LE CAS EN ALGÉRIE. Il est Ă  redouter ou Ă  espĂ©rer qu’une nouvelle OAS, internationale cette fois(*), ne se structure un jour dans le but de libĂ©rer le monde d’une soumission programmĂ©e de l’univers aux exigences des « Épitres jihadiens. »

 (*) L’Organisation ArmĂ©e SecrĂšte s’opposa par les armes Ă  l’abandon l’AlgĂ©rie française. Le Dr PĂ©rez en fut un des responables.

Restez-vous toujours aussi anti-gaulliste ?

Plus que jamais. Car l’évĂšnement souche des drames actuels et futurs, l’incertitude que connaĂźt la nation française, l’appauvrissement indiscutable de celle-ci, le comportement invasif d’émigrĂ©s animĂ©s d’une volontĂ© de conquĂȘte, est illustrĂ© par la capitulation de De Gaulle Ă  Evian, le 18 et le 19 mars 1962. Capitulation devant le pire ennemi qui ait jamais attaquĂ© la France depuis le dĂ©but de son histoire.

Vous imputez, avec insistance, l’abandon de l’AlgĂ©rie française Ă  une volontĂ© du capitalisme financier international. Éprouvez-vous aujourd’hui encore, une conviction identique ?

À nouveau, je rĂ©ponds « Plus que jamais ! ». De Gaulle fut un instrument de luxe utilisĂ© par le capitalisme financier pour tirer une balle dans la tĂȘte de l’AlgĂ©rie française ou plutĂŽt une balle dans la tĂȘte de la France sud-mĂ©diterranĂ©enne, dans le but d’augmenter la valeur ajoutĂ©e produite par les investissements du capital financier. Dans la meilleure hypothĂšse pour lui, on doit affirmer qu’il Ă©tait animĂ© d’une vue Ă  court terme. Car il ignorait, en particulier, que ces capitalistes Ă©taient loin d’ĂȘtre des gĂ©nies. Ils capitulent eux aussi, dĂ©sormais, en se soumettant Ă  l’argent liquide des grandes banques arabes.

Comment mobiliser l’Occident contre ce processus invasif et mortel ?

Notre envahisseur actuel ne parle que de Dieu et de sa mĂ©thode pour nous soumettre. Notre volontĂ© ou plutĂŽt notre aspiration Ă  respecter le message divin, tel que je l’interprĂšte en tant que chrĂ©tien, ne m’oblige pas Ă  capituler. Je ne suis rĂ©signĂ© que devant l’inĂ©luctable de la mort et de la sĂ©paration avec des ĂȘtres qui me sont chers.

Mais j’affirme que la dĂ©faite de l’Occident n’est pas inĂ©luctable. Loin de lĂ . Il suffit que le monde chrĂ©tien affirme sa volontĂ© de vivre en tant que tel. Il suffit que le monde chrĂ©tien refuse l’anĂ©antissement que l’on veut lui faire subir.

Pour cette lutte, il n’est pas inutile, bien au contraire, de connaĂźtre les motivations et aspirations des combattants de l’OAS. L’OAS qui, grĂące Ă  quelques centaines de combattants, a essayĂ© de contrecarrer les agissements de De Gaulle, agent occasionnel et dĂ©terminant de l’arabo-islamisme fondamentaliste. En derniĂšre analyse, l’évĂšnement souche du drame que connaĂźt le monde aujourd’hui, c’est la dĂ©faite de la France gaulliste en AlgĂ©rie.

Votre dernier livre, « L’assassinat de l’AlgĂ©rie française, terreau de la conquĂȘte islamiste actuelle », entend nous faire comprendre ce que vous appelez « la conjuration permanente contre l’Occident chrĂ©tien » ?

Jusqu’à ma derniĂšre heure, je manifesterai ma foi dans ce que nous avons tentĂ© de dĂ©fendre en AlgĂ©rie, cette terre qui mĂ©ritait un autre destin que celui auquel on l’a condamnĂ©e. Je manifesterai ma foi dans l’avenir de cet Occident, illustrĂ©e gĂ©opolitiquement par la pĂ©ninsule europĂ©enne, de l’Atlantique aux États russes frontaliers de l’Afghanistan. 2014 s’illustrera comme une annĂ©e d’importance majeure pour le destin de l’Occident, de l’Europe, et par voie de consĂ©quence, de la France. AnnĂ©e de la dĂ©sertion prĂ©vue de l’Occident en Afghanistan avec toutes les consĂ©quences qu’aura cet abandon sur la dynamique rĂ©volutionnaire arabo-islamiste orientale et universelle.

L’assassinat de l’AlgĂ©rie française, terreau de la conquĂȘte islamiste actuelle, Dr Jean-Claude PĂ©rez, Éditions Dualpha, collection « vĂ©ritĂ©s pour l’Histoire », 550 pages, 39 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

L’assassinat de l’AlgĂ©rie française, terreau de la conquĂȘte islamiste actuelle (Éd. Dualpha).

L’assassinat de l’AlgĂ©rie française, terreau de la conquĂȘte islamiste actuelle (Éd. Dualpha).

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.