La d√©cision du minist√®re tch√®que de la D√©fense d’envoyer des soldats √† la fronti√®re russe augmente la menace de d√©clenchement d’une guerre nucl√©aire, met en garde l’analyste tch√®que Martin Koller. Peu importe o√Ļ et sous quel pr√©texte l’Otan provoquerait cette guerre, en tout cas une attaque atomique est in√©vitable.

¬ę¬†Je suis persuad√© qu’une guerre contre la Russie, (‚Ķ) inattendue et pr√©ventive, est l’objectif des √Čtats-Unis qui cherchent √† acc√©der √† l’h√©g√©monie mondiale. La majorit√© des bases militaires am√©ricaines sont install√©es de telle mani√®re qu’elles visent la Russie et la Chine et dans le m√™me temps prot√®gent les ressources p√©troli√®res au Proche-Orient ¬Ľ, a d√©clar√© l’analyste militaire Martin Koller.

L’initiative tch√®que

Selon M.Koler, le plan du ministre tch√®que de la D√©fense Martin Stropnicky, qui avait propos√© d’envoyer 100 militaires tch√®ques √† la fronti√®re russe afin de monter la loyaut√© de la R√©publique tch√®que √† l’Otan, est une d√©cision politique tardive.

Dans le cas d’un vrai conflit avec la Russie, une centaine de soldats √† la fronti√®re ne changera rien. Mais cette d√©cision prouve que la R√©publique tch√®que supporte les √Čtats-Unis, leur d√©sir de provoquer une guerre pr√©ventive et assume une partie de la responsabilit√© pour son d√©clenchement, a soulign√© M.Koller dans un entretien √†‚Ķ

Lire la suite de l’article sur Sputnik France.