Lors d’une rĂ©union du Conseil de sĂ©curitĂ©, le 28 octobre dernier, les reprĂ©sentants russes ont distribuĂ© un Livre blanc sur la Syrie oĂč ils dĂ©noncent les «crimes de guerre perpĂ©trĂ©s en Syrie par la coalition internationale et par l’opposition dite modĂ©rĂ©e».

Selon une source qui s’est confiĂ©e Ă  l’agence RIA Novosti, le document contient Ă©galement «des donnĂ©es statistiques sur le dĂ©roulement de l’opĂ©ration militaire russe en Syrie et sur les livraisons d’aide humanitaire Ă  destination des Syriens, notamment des habitants d’Alep».

Les donnĂ©es exactes concernant le nombre de localitĂ©s libĂ©rĂ©es, de terroristes Ă©liminĂ©s et de rĂ©fugiĂ©s ayant regagnĂ© leur domicile auraient Ă©tĂ© Ă©galement insĂ©rĂ©s dans ce rapport. Tous les Ă©lĂ©ments prĂ©sentĂ©s dans le rapport sont accompagnĂ©es de cartes de tous les endroits ayant fait l’objet de frappes de la coalition internationale.

Ce Livre blanc a Ă©tĂ© Ă©laborĂ© par les ministĂšres russes de la DĂ©fense et des Affaires Ă©trangĂšres, Ă©paulĂ©s par des experts de l’Institut d’études orientales de l’acadĂ©mie des sciences de Russie.

D’aprĂšs les estimations faites par Moscou, plus de 16 000 personnes sont dĂ©cĂ©dĂ©s dans les attaques perpĂ©trĂ©es par l’opposition dite «modĂ©rĂ©e». «Entre fĂ©vrier et septembre, les groupes d’opposition qui auraient dĂ» ĂȘtre contrĂŽlĂ©s par les Etats-Unis ont commis 2 031 violations du cessez-le-feu, tuant 3 532 militaires et 12 800 civils», lit-on par ailleurs sur le site du ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres.
Le 26 octobre, l’ONG Amnesty International a publiĂ© un rapport d’aprĂšs lequel depuis 2014, la coalition occidentale menĂ©e par les Etats-Unis avait tuĂ© plus de 300 civils dans ses frappes contre les terroristes de Daesh en Syrie.

Source, repris sur le site VoxNr.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires