Le premier ministre slovaque Robert Fico a dĂ©clarĂ© vouloir mettre de l’ordre dans les communes tsiganes, et se dit prĂȘt Ă  en dĂ©coudre avec toute personne s’opposant Ă  cette volontĂ©, y compris les institutions internationales si besoin.

La fin de semaine du 10 dĂ©cembre, durant le congrĂšs du parti social-dĂ©mocrate Smer dont il est membre, Robert Fico a dĂ©clarĂ© qu’il fallait « mettre de l’ordre dans les communes tsiganes ». Pour ce faire, il dit soutenir pleinement la police et est prĂȘt Ă  assumer tout conflit, des ombudsman aux institutions internationales. « Nous ne tolĂ©rerons plus les gens qui profitent du systĂšme social, qui harcĂšlent les citoyens honnĂȘtes et qui dĂ©rangent la paix dans les villes et villages. La tolĂ©rance, ça suffit ! » a dĂ©clarĂ© le premier ministre slovaque, rajoutant que mettre fin au politiquement correct Ă©tait Ă©galement une prioritĂ©. « Nous avons peur de dire les choses si elles ne sont pas politiquement correctes, et ainsi, l’autre bord, les extrĂ©mistes et les radicaux utilisent cette langue, et rĂ©coltent un large soutien. Le politiquement correct n’a pas sa place en ce monde », a conclu Fico.

Le ministre de l’intĂ©rieur Robert KalinĂĄk a dans la foulĂ©e annoncĂ© que dĂšs 2017, le ministĂšre et la police porteront une attention particuliĂšre aux communes reconnues comme difficiles, habitĂ©es par des populations socialement dĂ©favorisĂ©es et par des Tsiganes.

Certains observateurs politiques estiment que la montĂ©e du parti nationaliste slovaque L’SNS de Marian Kotleba ont poussĂ© Robert Fico Ă  faire ces dĂ©clarations pour des raisons politiques et Ă©lectorales. EntrĂ© au parlement cette annĂ©e avec 8,04 % des voix, il Ă©tait le cinquiĂšme parti du pays, mais les patrouilles dans les trains, les actions sociales ou les dĂ©clarations en faveur de l’ordre et de la fin de la tolĂ©rance et du laxisme juridique font croĂźtre la popularitĂ© de ce parti fondĂ© en 2011.

Marian Kotleba, prĂ©sident du parti nationaliste L’SNS en pleine ascension.

Marian Kotleba, prĂ©sident du parti nationaliste L’SNS en pleine ascension.

Article paru sur VPost.

 Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.