Les quelques manifestants gauchistes n’ont pas empĂȘchĂ© le Premier ministre Viktor OrbĂĄn d’ĂȘtre reçu au dĂ©but de la semaine Ă  Vienne par le chancelier autrichien Sebastian Kurz, par le ministre des Affaires Ă©trangĂšres Heinz-Christian Strache, qui est aussi le chef du FPÖ, et aussi par l’archevĂȘque de Vienne Christoph Schönborn.

Le chancelier autrichien a dit souhaiter que son pays devienne un pont entre les pays du groupe de VisegrĂĄd (V4) et l’ouest du continent. Il a en mĂȘme temps exprimĂ© son soutien Ă  l’opposition du V4 au systĂšme de relocalisation des immigrants et Ă  sa volontĂ© de renforcer les frontiĂšres extĂ©rieures de l’Union europĂ©enne.Lors d’une confĂ©rence de presse commune, Viktor OrbĂĄn a rappelĂ© que l’espace Schengen ne pouvait fonctionner qu’avec des frontiĂšres extĂ©rieures trĂšs bien protĂ©gĂ©es comme c’est le cas pour la frontiĂšre hongroise dĂ©sormais Ă©quipĂ©e d’une double clĂŽture sous vidĂ©osurveillance. Il a critiquĂ© ceux qui voulaient au contraire ouvrir les frontiĂšres extĂ©rieures dans la mesure oĂč cela conduit immanquablement Ă  la fermeture des frontiĂšres intĂ©rieures. Le Premier ministre hongrois s’est aussi dit hostile Ă  l’émergence d’une sociĂ©tĂ© islamique parallĂšle en Europe.

« Il faut stopper les immigrants illĂ©gaux pour assurer la sĂ©curitĂ© de l’Union europĂ©enne », a de son cĂŽtĂ© dĂ©clarĂ© le chancelier autrichien, remerciant la Hongrie pour son excellente coopĂ©ration avec l’Autriche dans ce domaine. Sebastian Kurz a aussi dit partager la vision du V4 en faveur d’un retour aux fondamentaux de l’UE et d’un meilleur respect des souverainetĂ©s nationales.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99