Chaque jour les mĂ©dias nous abreuvent de leurs commentaires anti-russes sur la Syrie, vilipendent l’ArmĂ©e syrienne, cette mĂȘme armĂ©e que les dĂ©serteurs Syriens ont fuie comme des lĂąches, refusant de faire leur devoir, et qui sont accueillis en Europe soit en hĂ©ros, soit en main-d’Ɠuvre Ă  bon marchĂ© pour les industriels.

Les mĂ©dias Français ont pris fait et cause pour les gentils « rebelles », comme ils soutiennent les terroristes palestiniens en les appelant rĂ©sistants. Qu’importe s’ils tuent des civils au couteau, s’ils se font exploser, si des mĂšres de famille se fĂ©licitent de la mort de leurs enfants-bombes, si les Ă©coles de Gaza enseignent la haine du juif et la mĂ©fiance envers les « égarĂ©s » (ChrĂ©tiens).

 

Des centaines de gamins et gamines sont formatĂ©es pour aller bouffer du Juif, de l’IsraĂ©lien. Toute une gĂ©nĂ©ration est ainsi condamnĂ©e Ă  ne jamais accepter la paix et Ă  haĂŻr ses voisins. Cette paix souhaitĂ©e, selon eux, par les dirigeants palestiniens subventionnĂ©s par l’Union EuropĂ©enne et alimentĂ©s en argent frais par les pays du Golfe. Toujours cette complicitĂ© malsaine, indigne, incomprĂ©hensible entre l’Union EuropĂ©enne et les tenants du Wahhabisme et autres Salafisme sur le dos des dĂ©mocraties en gĂ©nĂ©ral, et de la seule dĂ©mocratie du Moyen-Orient en particulier.

Je sais que pour beaucoup de Français de papiers, IsraĂ«l donne des boutons. Que cela plaise ou non, que l’on aime ou pas ce pays, il est et reste le seul exemple d’une dĂ©mocratie bien vivante et rĂ©elle qui met en relief les dictatures arabes qui l’entourent. Un pays cernĂ© d’ennemis fĂ©roces, un pays en guerre permanente et qui malgrĂ© tout, applique la proportionnelle intĂ©grale alors qu’en France, nos politiques s’ingĂ©nient Ă  brouiller les cartes, Ă  tromper les Ă©lecteurs en leur faisant croire que leur voix compte. Nous l’avons bien vu lors des rĂ©gionales et nous le verrons encore, lors des prĂ©sidentielles et des lĂ©gislatives. C’est cette socialie Ă  l’Ɠuvre qui justifie de fait, l’expression de cette gauche d’hier, « élection, piĂšge Ă  con ». Cette gauche moraliste a vite oubliĂ© ses leçons de dĂ©mocratie et du « coup d’État permanent » de François Mitterrand, et la droite la plus bĂȘte du monde s’est placĂ©e dans son sillage. La soupe est bonne !

Cette dĂ©mocratie qu’est IsraĂ«l n’est pas dĂ©nuĂ©e de dĂ©fauts, tant s’en faut. En ce moment, un procĂšs est en cours, lancĂ© par l’armĂ©e israĂ©lienne contre l’un de ses soldats qui aurait eu le tort, d’exĂ©cuter un gentil palestinien qui venait de « rĂ©sister » contre un soldat en le tuant Ă  l’arme blanche. L’accusĂ© s’appelle Elor Azria. La presse française s’en moque Ă©perdument. Ce soldat a achevĂ© le « glorieux rĂ©sistant » et les autoritĂ©s militaires veulent rendre justice. Mais Ă  qui ? Au bourreau palestinien, pour l’éthique de l’armĂ©e israĂ©lienne ! Incroyable ! A-t-on dĂ©jĂ  vu « l’autoritĂ© palestinienne », la direction islamiste du Hamas, faire un procĂšs contre un de leurs « rĂ©sistants » pour ne pas avoir respectĂ© « l’éthique » militaire ? Le plus souvent, ce sont des fĂ©licitations et des primes Ă  la famille pour les meurtres commis sur des enfants, des parents et des soldats. DĂ©cidĂ©ment, en IsraĂ«l, en dĂ©mocratie comme dans les pays occidentaux, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond face Ă  la barbarie islamiste !

Tout cela pour dire que l’information diffusĂ©e en France est formatĂ©e, pro union europĂ©enne, pro arabe, pro islam, pro palestinien. De mĂȘme, cette information est systĂ©matiquement orientĂ©e anti Russe, anti Bachar, anti Trump, anti IsraĂ«l, anti patriote de France, anti nation.

Rien venant des Russes, du rĂ©gime lĂ©gal de Syrie, de Trump, d’IsraĂ«l, des patriotes ne trouve grĂące aux yeux des mĂ©dias. Au mieux, ils zappent l’info ; au pire, ils mĂ©prisent quand ce n’est pas une information tronquĂ©e. Les sondages concernant le dĂ©bat Trump-Clinton en furent l’exemple le plus flagrant. Encore aujourd’hui, malgrĂ© la publication de tous les sondages, tous favorables Ă  Trump sauf un seul de CNN, la chaĂźne France 3 continue d’affirmer que Clinton avait Ă©crasĂ© son adversaire Trump. La bonne vieille technique chĂšre Ă  Goebbels, mentir, encore mentir, toujours mentir ! Plus c’est gros mieux cela passe et il en restera toujours quelque chose.

En attendant, le peuple israĂ©lien ne goĂ»te guĂšre le procĂšs militaire fait Ă  ce soldat et juge Ă  57 % que Elor Azria n’aurait pas dĂ» ĂȘtre placĂ© en dĂ©tention et 68 % estiment qu’il n’aurait pas dĂ» ĂȘtre dĂ©noncĂ© publiquement par les autoritĂ©s militaires.

On constate qu’il y a en IsraĂ«l un dĂ©calage entre l’opinion qui comprend le soldat et les hauts gradĂ©s militaires qui placent l’éthique en prioritĂ©. Le plus amusant, est que jamais nos mĂ©dias ne feront cette remarque. Trop favorable sans doute Ă  un pays dĂ©testĂ© par nos « élites » Ă  la solde des pĂ©tromonarchies anti-juives.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.