Patrick Parment

 

Pays-Bas. Le député néerlandais populiste Geert Wilders a été reconnu coupable de discrimination pour avoir promis « moins de Marocains » aux Pays- Bas. Il a toutefois été relaxé du chef d’incitation à la haine au terme d’un procès très surveillé.

Transnistrie. Depuis le 1er janvier, l’Union européenne (UE) forme une zone de libre-échange avec la République autoproclamée de Transnistrie (500 000 habitants), territoire sécessionniste de la Moldavie, reconnu par une poignée d’Etats fantoches dans le monde et où le temps semble s’être arrêté aux années Brejnev.

Autre fleur faite à Tiraspol, la capitale : les sociétés de Transnistrie doivent certes s’enregistrer en Moldavie pour pouvoir exporter, mais les impôts sont perçus par la République autoproclamée. Le rêve des Transnistriens, commercer autant avec l’UE qu’avec la Russie qui les soutient.

Italie. Le président italien, Sergio Mattarella, a chargé, dimanche 11 décembre, le comte Paolo Gentiloni Silveri (62 ans), ministre des Affaires étrangères depuis le 31 octobre 2014, de tenter de former un nouveau gouvernement. Silveri est un proche de Matteo Renzi.

Le chef de l’État a ignoré les appels des populistes de la Ligue du Nord et du Mouvement 5 étoiles (M5S) à retourner tout de suite aux urnes, ce qui, pour lui, est « inconcevable » sans nouvelle loi électorale.

Dans la nouvelle équipe qui a prêté serment lundi, plus des trois quarts des sortants ne changent pas de poste. Depuis l’annonce de sa démission après sa cuisante défaite, Matteo Renzi s’est replié sur le Parti démocrate, préparant sa revanche et les échéances prochaines.

Le tribunal de Catane (Italie) a condamné mardi à dix- huit ans de prison le capitaine tunisien d’un chalutier à bord duquel plus de 800 migrants sont morts en avril 2015, la pire tragédie de ces dernières décennies en Méditerranée. Mohammed Ali Malek, 28 ans, a été reconnu coupable d’homicide, naufrage et aide à l’immigration clandestine.

Angleterre. La secrétaire d’État à l’intérieur, Amber Rudd a décidé de diviser par deux le nombre d’étudiants étrangers dans les facs anglaises passant de 300 000 à 170 000. Une mesure, parmi d’autres, pour lutter contre l’immigration. « Les Anglais ont clairement voté pour un plus grand contrôle de l’immigration, donc les universités doivent aussi faire leur part », précise Amber Rudd.

Les Britanniques commencent à ressentir l’un des seuls effets concrets du référendum du 23 juin, la chute de la livre sterling. La monnaie britannique a perdu 14,3 % de sa valeur par rapport au dollar et 8,7 % vis-à-vis de l’euro depuis le vote en faveur du Brexit, renchérissant d’autant le prix des importations.

David Davis, le ministre britannique chargé du Brexit n’a pas exclu un accord de transition avec l’Union européenne le temps de définir les conditions de sortie du Royaume-Uni. Un pas en arrière par rapport au « Brexit dur » annoncé par le Premier ministre, Theresa May.

Une photo du Sunday Times montre Theresa May, confortablement assise dans son appartement de Downing Street, qui porte un pull gris, un pantalon marron glacé et une paire de sneakers (Burberry à 220 €). Rien d’exceptionnel. Ben si. Son pantalon en cuir, (Amanda Wakeley à 995 £) fait hurler le Landerneau.

Espagne. Javier Echevarria, chef de l’Opus Dei, œuvre catholique conservatrice, est mort des suites d’une infection pulmonaire lundi soir à 84 ans, a-t-on appris sur le compte Twitter de cette institution fondée en 1928 en Espagne. Né à Madrid en 1932, il avait succédé en 1994 à Alvaro del Portillo.

Allemagne. Le président allemand Joachim Gauck s’est rendu fin novembre à Offenbach (Hesse) pour célébrer la réussite paraît-il de l’intégration dans cette ville de 132 000 habitants dont 60 % sont issus de l’immigration. Il y a notamment rencontré une délégation d’élèves dont l’une a refusé de lui serrer la main du fait de ses convictions islamistes.

Suède. Les relations entre la Suède et Gazprom connaissent un coup de froid sans précédent. Le géant russe de l’énergie, qui comptait utiliser deux ports suédois de la Baltique pour la construction du gazoduc Nord Stream 2, s’est vu opposer une fin de non-recevoir.

Le conseil régional de Gotland, dans l’est de la Suède a annoncé qu’il renonçait in extremis à louer l’un des quais du port de Slite, déjà surnommé le « quai Poutine », à la compagnie russe. Le port de Karlsham a fait de même.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.