Union européenne. La Commission européenne a sommé Paris de lui fournir dans les 24 heures des explications sur son budget 2020, critiquant son manque d’effort pour assainir ses finances publiques, qui le ferait s’écarter une fois encore des règles européennes. Lettre émise par le commissaire aux affaires économiques, un certain Pierre Moscovici.

La Commission européenne a estimé que la Croatie remplit les conditions nécessaires pour une entrée dans l’espace Schengen, une décision qu’il reviendra aux pays membres de prendre à l’unanimité.

Allemagne. L’âge de départ à la retraite devra être porté à 69 ans et quatre mois à moyen terme pour faire face au déclin démographique, a indiqué la Bundesbank. En 2012, une réforme a déjà relevé progressivement l’âge légal pour partir à la retraite de 65 à 67 ans d’ici au début de la décennie 2030.

Angleterre. Boris Johnson a donc obéi à son Parlement : il a envoyé à l’UE une demande de report du Brexit. Mais il ne l’a pas signée, et l’a accompagnée de deux autres lettres qui contredisent la première. Superbe exemple de résistance passive à un ordre direct


Selon des estimations officielles, d’ici vingt ans, l’Écosse devra faire face à une grande crise démographique. Voilà pourquoi le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne, en privant l’une de ces quatre nations constitutives de la libre circulation des personnes, et donc de puissants outils publics pour attirer de la main-d’Ɠuvre, qualifiée ou non, pourrait plonger le pays dans un puits sans fond.

Espagne. La dépouille du général Franco a été exhumée de son monument, sis dans la Valle de los Caidos près de Madrid, jeudi 24 octobre, 44 ans après la fin de son règne. Elle a été transférée par hélicoptère au cimetière de Mingorubbio, dans le nord de Madrid où repose déjà son épouse. Un office a été célébré par le fils d’Antonio Tejero, auteur, en 1981, d’une tentative de coup d’État.

Italie. À Rome, sur la place San Giovanni, devant plusieurs milliers de personnes, le leader de la Ligue, Matteo Salvini, a multiplié les invectives contre la nouvelle coalition au pouvoir formée par le M5S et le Parti démocrate de centre gauche.

À Rome, sur la place San Giovanni, devant plusieurs milliers de personnes, le leader de la Ligue, Matteo Salvini.

À Rome, sur la place San Giovanni, devant plusieurs milliers de personnes, le leader de la Ligue, Matteo Salvini.

Russie. Vladimir Poutine a accueilli en grande pompe son premier sommet africain à Sotchi, sur la mer Noire. Officiellement consacré aux coopérations économiques. Une quarantaine de chefs d’État sont présents bien au-delà des zones d’influence traditionnelles en Afrique du Nord et en Afrique australe.

Les échanges commerciaux entre les deux entités ont franchi en 2018 le seuil des 20 milliards de dollars (17,9 milliards d’euros), des niveaux comparables à ceux du Brésil ou de la Turquie, mais loin de la Chine (204 milliards) ou de la France (51,3 milliards d’euros).

Les présidents russe et turc se sont accordés mardi sur un retrait des forces kurdes du nord-est de la Syrie, prenant le contrôle en commun de la majeure partie de cette zone en proie à un conflit croissant entre Ankara et combattants kurdes.

Suisse. Surprise aux élections fédérales, les écolos de droite (7,8 %) et de gauche (13,2 %) ont fait un bond spectaculaire, une montagne au regard de ce petit pays qui reste néanmoins dominé par les identitaires de l’Union démocratique du centre (UDC 25,8 %). Autre note dominante, une plus grande représentation des femmes avec 42,5 % des 200 élus au Conseil national.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99