En ce mois de mai, oĂč se multiplient les Ă©meutes de gauchistes, les grĂšves et les atteintes de tous types Ă  la libertĂ© des honnĂȘtes gens, un grand bonhomme de la littĂ©rature romanesque est mort, discrĂštement, comme il avait vĂ©cu.

Jean-François Parot.

Jean-François Parot.

Érudit, bien disant, fin et trĂšs distinguĂ©, excellent connaisseur de la seconde moitiĂ© du XVIIIe siĂšcle français, britannique et nord-amĂ©ricain, il nous a offert – Ă  nous ses lecteurs, rĂ©ellement endeuillĂ©s – une quinzaine de cadeaux royaux : les aventures du Commissaire Nicolas Le Floch, marquis de Ranreuil et l’un de ces nombreux bĂątards de la famille royale française.

Parot, grand admirateur d’Alexandre Dumas – il me l’avait Ă©crit – multipliait les personnages qui, loin d’ĂȘtre des archĂ©types de caricature, vivaient, s’épanouissaient, voire vieillissaient et plutĂŽt bien, puis, parfois, mouraient.

DĂšs le premier volume d’une fraĂźcheur superbe, il avait conquis ses lecteurs. Il les avait ensuite fidĂ©lisĂ©s, exploit qui n’est pas si simple Ă  rĂ©aliser, sauf Ă  faire dans la soupe populaire. Or la production JFP, c’était avant tout de la trĂšs bonne littĂ©rature romanesque, dĂ©bitĂ©e Ă  vive allure et en un style superbe, trop peut-ĂȘtre pour notre Ă©poque de vulgaritĂ© voire d’abjection. JFP, c’était de la qualitĂ© d’avant 1968, d’avant ces auteures Ă  vapeur et ces auteurs Ă  thĂšse politico-sociale de cafĂ© du commerce, mĂątinĂ©(e) s de psychanalyse de salon.

N’étant ni d’origine exotique ni membre d’une ethnie « ayant beaucoup souffert », n’étant pas Maçon ni politicard, Ă©tant simplement l’un des rarissimes auteurs passionnants de notre Ă©poque si pauvre en talents, il ne fut pas AcadĂ©micien français, comme il l’eĂ»t souhaité  et il avait tort, car ces illustres cacochymes sont de vieilles machines dĂ©pourvues d’intĂ©rĂȘt dans leurs produits de consommation courante, tandis que Jean-François Parot est immortel, car son Le Floch rejoindra Sherlock ou Maigret parmi les personnages indĂ©modables, donc classiques.

Et comme JFP Ă©tait Ă  la fois un gourmand et un gourmet, l’on dira qu’à l’instar de telle brave bĂȘte si utilisĂ©e en cuisine europĂ©enne : « Dans Parot, tout est bon », enfin Ă©tait puisque nous n’aurons plus de nouvelle aventure de son fabuleux hĂ©ros. C’est le premier chagrin que JFP nous cause.

Salut, Monsieur le Grand !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Bernard Plouvier

Ancien chef de service hospitalier, spĂ©cialisĂ© en MĂ©de­cine interne.Il est auteur de nombreux livres historiques (L’énigme Roosevelt, faux naĂŻf et vrai machiavel ; La tĂ©nĂ©breuse affaire Dreyfus ; Hitler, une biographie mĂ©dicale et politique ; Dictionnaire de la RĂ©volution française,
) et d'essais (RĂ©flexions sur le Pouvoir. De Nietzsche Ă  la Mondialisation ; Le XXIe siĂšcle ou la tentation cosmopolite ; Le devoir d’insurrection,
). Il a Ă©tĂ© Ă©lu membre de l’AcadĂ©mie des Sciences de New York en mai 1980.

Articles similaires