L’avis de Jean-François TouzĂ©
 
FidĂšles Ă  leur tradition, les Anglais ont choisi le grand large.
Il est bon que leur dĂ©cision soit respectĂ©e. Nous qui nous sommes Ă©levĂ©s contre la fĂ©lonie du traitĂ© de Lisbonne reprenant les termes du projet constitutionnel rejetĂ© par rĂ©fĂ©rendum en 2005, ne pouvons que nous en fĂ©liciter. Mais sortir du carcan de l’Union europĂ©enne — carcan relatif pour ce qui concerne le Royaume Uni —  de ses filets rĂ©glementaires et de son bric-Ă -brac d’impuissance est une chose. Construire une politique de relĂšvement national, mettre en place les conditions d’une redynamisation Ă©conomique et commerciale et rebĂątir un Ă©difice d’indĂ©pendance en sont autant d’autres.
 
L’ambition de Boris Johnson repose toute entiĂšre sur la transformation fĂ©erique du Royaume en un « pays prĂ©curseur », ou Londres affirmerait son rang de capitale financiĂšre, oĂč la dynamique commerciale des entreprises britanniques libĂ©rĂ©es du joug europĂ©en s’Ă©tendrait en un nouvel espace planĂ©taire de rayonnement anglo-saxon, oĂč les frontiĂšres insulaires seraient Ă  nouveau contrĂŽlĂ©es pour le plus grand bien sĂ©curitaire des populations et la sauvegarde sociale des travailleurs. Boris Johnson vit dans un beau rĂȘve kiplingien de renaissance britannique. 
 
Tout indique, pourtant, que la « prĂ©fĂ©rence communautaire » avec le Commonwealth de la Grande Bretagne la placera inĂ©vitablement en situation d’otage de la submersion migratoire tandis que son « lien spĂ©cial » avec les Etats Unis en fera un vassal Ă©conomique, politique et stratĂ©gique de Washington.
 
Si Johnson prend grand soin de fournir aujourd’hui des preuves de sa non-dĂ©pendance au grand frĂšre amĂ©ricain, les faits sont tĂȘtus. Personne ne nie que Churchill, modĂšle historique de l’actuel Premier ministre qui en fut un biographe admiratif, fut un grand patriote anglais. Sa soumission Ă  Roosevelt fut pourtant totale. Pour le plus grand malheur de l’Europe.
 
Un jour viendra oĂč les peuples europĂ©ens se libĂšreront du totalitarisme de la Commission et de ses agents mondialistes. Il est regrettable que, ce jour lĂ , la Grande Bretagne soit alignĂ©e Ă  une autre puissance.
Sous ses apparences rĂ©jouissantes, le Brexit n’est sans doute pas une bonne affaire pour notre continent et sa civilisation.
Article paru sur le site SynthĂšse nationale.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99