par Olivier Bault.

Les dĂ©putĂ©s Ă  la Chambre des communes ont enfin acceptĂ© mardi les Ă©lections anticipĂ©es demandĂ©es depuis dĂ©but septembre par le Premier ministre Boris Johnson. Comme prĂ©vu, les Travaillistes de Jeremy Corbyn ne pouvaient plus dĂ©cemment refuser ces Ă©lections puisqu’ils avaient rĂ©ussi Ă  rendre caduque la date de sortie de l’UE fixĂ©e au 31 octobre. Lundi, les 27 autres pays de l’UE avaient en effet acceptĂ© l’idĂ©e d’un report flexible pouvant aller jusqu’au 31 janvier maximum.

Des Ă©lections auront donc lieu le 12 dĂ©cembre. Si le Parti conservateur de Boris Johnson obtient la majoritĂ© absolue, alors son accord sur le Brexit sera certainement ratifiĂ©. C’est d’autant plus vrai que plusieurs dizaines de dĂ©putĂ©s conservateurs ou ex-conservateurs qui se sont opposĂ©s au Brexit alors qu’ils avaient Ă©tĂ© Ă©lus dans des circonscriptions majoritairement favorables Ă  la sortie de l’UE lors du rĂ©fĂ©rendum de 2016 ont annoncĂ© qu’ils ne se prĂ©senteraient pas. Dans le camp opposĂ©, Corbyn est en discussion avec le parti nationaliste Ă©cossais (SNP) et les libĂ©raux-dĂ©mocrates, deux groupes encore plus ouvertement hostiles au Brexit que son Parti travailliste. Une coalition des anti-Brexit n’est donc pas Ă  exclure dans le prochain parlement.

Un sondage YouGov publiĂ© mardi donnait 36 % des votes aux Tories, 23 % au Labour, 18 % aux LibĂ©raux-DĂ©mocrates et 12 % au Brexit Party. L’attitude du Brexit Party pourrait donc ĂȘtre dĂ©cisive. S’il prĂ©sente des candidats partout, il augmentera les chances d’avoir Jeremy Corbyn au poste de Premier ministre aprĂšs le 12 dĂ©cembre et de faire capoter le Brexit. S’il se contente de prĂ©senter des candidats dans les circonscriptions traditionnellement travaillistes mais majoritairement favorables au Brexit, alors le Brexit a toutes les chances de se faire rapidement aprĂšs les Ă©lections.

Article publié dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99