Un fou furieux antillais et mahomĂ©tan, employĂ© au ministĂšre de l’IntĂ©rieur, poignarde quatre employĂ©s de la PrĂ©fecture de police de Paris. Et il ne s’agirait ni d’un crime raciste anti-Blancs ni d’un attentat de djihadiste !!!

Pourtant, des injures racistes, des viols racistes, des attaques racistes anti-Blancs et anti-Blanches (non pas verbales – celles-lĂ  se comptent par centaines depuis les annĂ©es 1980), mais des attaques physiques, les Français du « menu peuple » des grandes villes (Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Lille-Roubaix-Tourcoing, mais aussi Douai ou Cambrai, Saint-Étienne, Rouen, etc.) les subissent tous les jours : lisez les livres qui ont paru sur le sujet depuis le dĂ©but du rĂšgne de Mitterrand : ces « petits-Blancs », ni riches ni protĂ©gĂ©s, les connaissent bien. Cela fait partie de leur quotidien.

Seulement, dans la France de Giscard-Mitterrand-Chirac-Sarkozy-Hollande-Macron, soit un seul politicien cosmopolite en 6 apparences –la sainte trinitĂ© chrĂ©tienne est largement dĂ©passĂ©e ! –, chacun sait que seuls les Blancs sont racistes et seuls les « autres » sont des gentils, purs de tout crime et de toute intention malfaisante
 du moins dans les fantasmes des politicards et de leurs complices des mĂ©dias.

Pourtant depuis 2014, les émeutes raciales de Joué-lÚs-Tours, les assassinats multiples de djihadistes (à la « Kala », à la voiture-bélier ou plus simplement au couteau en céramique) auraient dû ouvrir les yeux et les oreilles de nos princes et de leurs valets.

Seulement, il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre, pire aveugle que celui qui ferme volontairement les yeux
 surtout quand l’islamo-pĂ©trodollar et l’islamo-haschischo-dollar viennent renflouer les caisses Ă©lectorales des « partis de gouvernement ».

Quel rĂ©gal d’entendre, ce 4 octobre, Madame Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement de la RĂ©publique Française, nous faire la leçon sur les « Fake news » concernant l’assassin de la PrĂ©fecture de Police, le sieur MichaĂ«l Harpon, antillais et mahomĂ©tan, qui a usĂ© d’un couteau en cĂ©ramique (l’arme prĂ©fĂ©rĂ©e des djihadistes de cette dĂ©cennie) pour exĂ©cuter quatre fonctionnaires qui avaient le malheur de travailler dans les mĂȘmes locaux que ce fou furieux.

Sibeth Ndiaye.

Sibeth Ndiaye.

Fake news, Madame Ndiaye : allez expliquer cela aux familles des assassinés ! Puis, si vous avez une once de conscience, démissionnez, car vous avez trahi les devoirs de votre charge.

Quant aux Français de souche europĂ©enne, s’il en existe encore un seul pour voter en faveur du Grand PrĂ©sident Fake News, c’est Ă  dĂ©sespĂ©rer de l’avenir de la Nation.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99