Europa : c’est sous ce titre que les Éditions Bios ont publiĂ© Ă  la fin de l’annĂ©e 2017 trois volumes de gĂ©opolitique Ă©crits par Robert Steuckers, infatigable animateur du site Euro-Synergies et ancienne cheville ouvriĂšre des revues Orientations, Vouloir et Nouvelles de Synergies europĂ©ennes. Le premier tome (338 p., 25 €) aborde les « Valeurs et racines profondes de l’Europe », le deuxiĂšme (316 p., 25 €) traite « De l’Eurasie aux pĂ©riphĂ©ries, une gĂ©opolitique continentale » et le troisiĂšme (342 p., 25 €) s’intĂ©resse Ă  « L’Europe, un balcon sur le monde ».

Il est bien sĂ»r impossible de rĂ©sumer les quarante-six articles qui portent sur les grands enjeux gĂ©opolitiques. Notons cependant que l’AmĂ©rique latine, l’Afrique noire et l’OcĂ©anie en sont quelque peu Ă©cartĂ©es. Il faut reconnaĂźtre que plusieurs textes Ă©voquent sur la trĂšs longue durĂ©e les puissantes interactions politico-culturelles entre le continent europĂ©en, l’Asie Centrale et le Moyen-Orient. Persophile avouĂ©, Robert Steuckers rappelle que les Perses ont fondĂ© le premier empire indo-europĂ©en de l’histoire et que la rĂ©volution islamique de 1979 fut Ă  l’origine encouragĂ©e par Washington


Les confrontations entre civilisations, États, peuples et nations ne manquent pas dans ce vaste panorama. Ainsi peut-on lire une Ă©tude magistrale de la bataille de LĂ©pante du 7 octobre 1571, cette victoire navale qui prĂ©serva la civilisation occidentale europĂ©enne de l’invasion ottomane. Polyglotte belge d’esprit europĂ©en, Robert Steuckers se sait sujet de l’Empire, rĂ©sultat gĂ©opolitique de la « Grande Alliance » Ă  la fin du Moyen Âge, Ă  savoir la transmission de l’hĂ©ritage bourguignon Ă  la jeune Maison royale des Espagnes par l’intermĂ©diaire de la dynastie impĂ©riale Ă©lective des Habsbourg. Malheureusement, l’unitĂ© continentale ne put s’opĂ©rer autour de cette dynastie en raison du Grand Schisme d’Orient de 1054, des dissensions religieuses rĂ©centes (la RĂ©forme de 1517) et des dĂ©testables manigances de Henry VIII et de François Ier.

En gĂ©opolitologue avisĂ©, l’auteur rappelle que l’intention de l’islam demeure la conquĂȘte de Constantinople – effective depuis 1453 –, de Rome et de Vienne. Il considĂšre le monde turc comme une vraie menace au mĂȘme titre d’ailleurs que les États-Unis d’AmĂ©rique. Par leur hypertrophie militaire, Ă©conomique et financiĂšre, ceux-ci ne peuvent pas ne pas verser dans un messianisme puĂ©ril, abscons et dangereux pour l’équilibre du monde. Il importe donc d’avoir toujours Ă  l’esprit leur habile tactique : susciter partout la rĂ©volte des musulmans afin de museler dĂ©finitivement une civilisation europĂ©enne dĂ©catie.

Ces trois tomes paraissent ardus ; il n’en est rien ! En effet, avec un rare talent narratif exigeant, Robert Steuckers nous plonge dans la longue trame des millĂ©naires pour mieux en discerner les donnĂ©es fondamentales. Il n’oublie jamais l’impĂ©ratif de notre identitĂ©, « l’identitĂ© politique europĂ©enne, seule identitĂ© vraiment concrĂšte [
] rĂ©side donc, aujourd’hui, en cette Ă©poque de calamitĂ©s, Ă  prendre conscience de nos dĂ©boires gĂ©opolitiques [
] et Ă  agir pour promouvoir une politique spatiale, maritime et militaire claire (t. I, p. 19) ». Ce n’est hĂ©las ! pas gagnĂ© pour l’instant.

Bonjour chez vous !

Cette chronique hebdomadaire du Village planétaire a été diffusée sur Radio Libertés.

A propos de l'auteur

Georges Feltin-Tracol

Georges Feltin-Tracol, Ă©crivain et collaborateur de nombreuses revues (notamment "RĂ©flĂ©chir & Agir") et site internet ; chroniqueur sur "Radio LibertĂ©s". Il se dĂ©signe aussi parfois comme un traditionaliste post-moderne ou un archĂ©o-futuriste. Dernier livre paru : "Pour la troisiĂšme voie solidariste. Une autre approche de la question sociale" (Éd. SynthĂšse)

Articles similaires